22 Mars – Axe Vulnérabilités, inégalités, parcours (VIP)

18 h30 Pôle juridique et judiciaire à Pey Berland, salle 1L (1er étage au dessus de l'amphi Duguit)

jeudi 22 mars 2018 /// ANNULATION
Cycle de conférences
Le décrochage à l’université. Quels facteurs explicatifs ? 5e conférence

Suite aux mouvements de grève et aux perturbations annoncées à la SNCF ainsi qu'à la régie des transports bordelaise, la conférence sur le décrochage à l'université prévue jeudi 22 mars à 18h30 est annulée, et reportée à une date ultérieure. Nous vous prions de nous excuser pour la gêne occasionnée.

Le Décrochage à l'université : quels facteurs explicatifs ?

Le sujet de cette présentation est la persistance du phénomène de décrochage dans l’enseignement supérieur malgré les politiques de lutte contre le décrochage et en faveur de la réussite mises en place depuis une dizaine d'années. Comment peut-on expliquer cette persistance ? Que recouvre le décrochage ?

À l’aune de l’approche des capabilités, la réalisation d’une typologie de décrocheurs permet de mettre en exergue le caractère protéiforme du décrochage, qui ne résulte pas des seuls problèmes d’orientation et d’échec. Le décrochage apparaît également comme la conséquence de stratégies étudiantes, qui varient selon l’origine sociale, discriminant les comportements de reprises d’études postérieures et donc, l'incidence du décrochage dans les parcours d'études.

Boris MÉNARD est socio-économiste. Il occupe actuellement un poste de chargé d’études au Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation où il est en charge de la coordination des enquêtes d’insertion professionnelle.  Auparavant, il a été chargé d’études sur l’enseignement supérieur au Département Entrées et évolutions dans la vie active du Céreq et responsable de l’Observatoire de la Vie étudiante de l’Université Paul Sabatier à Toulouse. Il a également été chargé d’enseignement à l’Université de Nantes, à l’Université Toulouse Capitole et à Aix-Marseille Université. Il a soutenu une thèse en économie en décembre 2017 intitulée « Parcours des étudiants de l’université : les files d’attente pour l’éducation et l’emploi à l’aune de Sen et Bourdieu ». Il est depuis chercheur associé au CERTOP à l’Université Toulouse Jean Jaurès. Il a récemment publié en 2017 un article dans Journal of Vocational Education and Training en collaboration avec des chercheurs allemands et autrichien .

La conférence sera animée par Joël ZAFFRAN, Professeur de sociologie à l’université de Bordeaux.

axevip_22mars2018_5econf

Localisation de l’événement