• 24 mai 2018 (site Victoire) : 

Leyla Dakhli et Stéphanie Latte-Abdallah pour leurs travaux sur les engagements féminins au Moyen-Orient

Discutantes : Sarah Guillemet et Myriam Aït-Aoudia

co-organisé avec le LAM : Fred Cooper viendra discuter son livre Français et Africains ? Être citoyen au temps de la décolonisation parus chez Payot en 2014 (et en version originale la même année, PU de Princeton)

Discutant·e·s : Ophélie Rillon et Magali Della Sudda

  • 8 mars 2018 (site Victoire, salle des séminaires, 14h00-16h00) :

Marielle Macé présentera Styles paru en 2016 chez Gallimard.

Discutant·e·s : Agnès Villechaise et Glenn Mainguy

Luc Boltanski et Arnaud Esquerre viendront présenter leur livre Enrichissement. Une critique de la marchandise, paru chez Gallimard en 2017.

Discutants : Benoit Giry et Andy Smith

Virginie Van Ingelgom (UCL) et Claire Dupuy (PACTE) viendront présenter et discuter leur projet ERC Qualidem.

Discutants : Hugo Canihac et Gilles Pinson

Télécharger le texte de la séance ici

  • 9 novembre 2017

Vincent Tiberj viendra présenter et discuter son livre Les citoyens qui viennent paru en 2017 aux PUF.

Discutants : Clément Arambourou et Nicolas Charles

  • 12 octobre 2017

Pierre Vendassi viendra présenter et discuter son livre Chrétiens de Chine, Affiliations et conversions au XXIème siècle, paru en 2016 aux PUR.

  • 6 septembre 2017

Michelle Zancarini-Fournel, professeure émérite d'histoire contemporaine

« Les Luttes et les rêves - Une histoire populaire de la France de 1685 à nos jours »

1685, année terrible, est à la fois marquée par l’adoption du Code Noir, qui établit les fondements juridiques de l’esclavage « à la française », et par la révocation de l’édit de Nantes, qui donne le signal d’une répression féroce contre les protestants. Prendre cette date pour point de départ d’une histoire de la France moderne et contemporaine, c’est vouloir décentrer le regard, choisir de s’intéresser aux vies de femmes et d’hommes « sans nom », aux minorités et aux subalternes, et pas seulement aux puissants et aux vainqueurs.
C’est cette histoire de la France « d’en bas », celle des classes populaires et des opprimé.e.s de tous ordres, que retrace ce livre, l’histoire des multiples vécus d’hommes et de femmes, celle de leurs accommodements au quotidien et, parfois, ouvertes ou cachées, de leurs résistances à l’ordre établi et aux pouvoirs dominants, l’histoire de leurs luttes et de leurs rêves.
Pas plus que l’histoire de France ne remonte à « nos ancêtres les Gaulois », elle ne saurait se réduire à l’« Hexagone ». Les colonisés – des Antilles, de la Guyane et de La Réunion en passant par l’Afrique, la Nouvelle-Calédonie ou l’Indochine – prennent ici toute leur place dans le récit, de même que les migrant.e.s qui, accueilli.e.s « à bras fermés », ont façonné ce pays. 

Discussion et organisation de la séance : Adrien Ostolski et Magali Della Sudda

Mise à jour le 26/02/2018