• 27 octobre 2016

Marc-Henry SOULET, Université de Fribourg :
« La vulnérabilité sociale : heurs et malheurs d’une notion »

Nul ne saurait l’ignorer, à moins d’y mettre du sien, la vulnérabilité a envahi le paysage contemporain. Elle occupe avec autant de succès le champ scientifique que le champ médiatico-politique ; elle couvre avec tout autant de présence les domaines sociaux, économiques, écologiques, médicaux, psychologiques, technologiques, environnementaux, sociaux… et même juridiques ; elle se manifeste avec une visibilité tout aussi prégnante par l’existence de grands appels d’offres de la part des organismes de subventionnement de la recherche la prenant comme thématique, par la multiplication de congrès, colloques et autres séminaires de recherche la choisissant comme objet de réflexion, par son introduction en force comme référentiel de l’intervention dans un grand nombre de registres de pratique professionnelle, par le développement de technologies sophistiquées visant à en contenir les nuisances, et par le développement d’un secteur marchand en faisant son cœur de cible. Bref, en faire l’économie aujourd’hui tiendrait de la gageure.

Et pourtant ! Il semble bien que sa consistance notionnelle soit inversement proportionnelle à sa popularité. Un bref coup d’œil sur la littérature sur le sujet souligne une extraordinaire variation des acceptions et définitions, marquant avec force un recours incontrôlé à la notion de vulnérabilité et des applications incommensurables. D’où l’intention de cette conférence qui se propose de réfléchir aux conditions de son usage raisonné dans le champ sociologique. Raisonné et durable, car derrière quelques biais et dangers qu’elle fait encourir à l’analyse qu’il ne saurait être question de laisser sous silence, elle recèle des vertus qu’il serait regrettable de délaisser.

  • 20 janvier 2016

Journée d'étude conjointe avec l'axe Identifications

« Des rivages endeuillés aux associations de quartier.  Réfugiés, migrants, frontières et itinéraires vulnérables »

Programme de la journée

10h Accueil : Introduction de la journée – Thierry Berthet et Joël Zaffran
10h30 – 12h30
Claire Schiff, maître de conférence en Sociologie, « Beurs et blédards, Les nouveaux arrivants face aux Français issus de l’immigration »
Pierre Coulon, Président de La Cimade & Maria Lefort, bénévole et membre du bureau de La Cimade
Pause déjeuner
14h-16h
Evelyne Ritaine, Directrice de recherche FNSP, « Blessures de frontière en Méditerranée : vulnérabilité des migrants et violence de la norme européenne »
Mohamed Fazani & Taoufik Karbia, Directeurs de L’Association du Lien Interculturel Familial et Social
Morgan Lans, étudiant Master SPR : « Comparaison de deux acteurs associatifs participant au processus d’intégration des migrants : Bordeaux/Aarhus »
Conclusion de la journée et perspectives

Mise à jour le 18/10/2017