Agenda des séances pour l'année universitaire 2017-2018

  • 26 avril 2018

11h30-14h00, site Victoire

  • 15 mars 2018

Discussion autour de l’enseignement en doctorat : entre gestion du temps et accession aux charges de cours.

Suite à la précédente édition du séminaire doctoral sur l’enseignement et les pratiques pédagogiques (15 mai 2017), nous continuons la réflexion autour de la problématique de l’enseignement au cours du doctorat, et après. Nous discuterons de deux thématiques centrales : celle de la gestion des enseignements au cours du doctorat et celle de l’accession aux charges de cours.

Cette séance sera animée par Julie Ambal, Marine Delaunay, Vincent Caby, Luis Emaldy, Thibault Bossy et Vincent Tiberj.

12h00-14h00, site Sciences Po Bordeaux, salle B228

  • 15 février 2018

12h00-14h00, site Victoire, salle des sémainires

Clément Reversé, doctorant en 1ère année qui nous parlera de son travail sur l'expérience juvénile en milieu rural.

«  Les jeunes ruraux sont souvent délaissés par la recherche en sciences sociales, mais aussi médiatiquement. De ce fait, ils sont invisibles. Cependant, les espaces ruraux, vus eux aussi sous l’angle du handicap (ils souvent qualifiés de « déserts » ou de lieux « vides »), peuvent être considérés comme des espaces de potentialité sociale, économique et professionnelle. Ce renversement a des conséquences sur l’expérience juvénile puisque les jeunes ruraux pourraient profiter des ressources rurales locales. Notre recherche est guidée par ce renversement. Elle considère les parcours des jeunes sans diplôme dans un contexte rural. Le choix d’observer et d’analyser ces parcours se justifie par les opportunités que recèlent les territoires ruraux et qui les distinguent des territoires urbains sur le plan de l’insertion professionnelle de ces jeunes, et plus largement sur le plan de leur expérience juvénile. Nous tenterons donc de comprendre par une enquête de terrain qualitative prônant une approche compréhensive ce qui permet, à cette jeunesse vulnérable de prime abord de s’insérer en mobilisant des ressources autochtones. Plus avant, notre recherche distingue la part du contexte local et la part individuelle dans les parcours. »

  • 30 novembre 2017

Adil El Aichouchi nous présentera son travail sur l'analyse historique et la modélisation scientométrique des phénomènes de découverte par sérendipité et à reconnaissance tardive. Il abordera un des cas étudiés et sujet d'un récent working paper "Delayed recognition of Judah Folkman's hypotheses on tumor angiogenesis in cancer".

Mise à jour le 08/10/2018