Alexandra Clavé-Mercier

Anthropologue, docteure de l’université de Bordeaux (2014) | ATER en sociologie à l’université d’Angers (2018-2019)

Domaines de spécialisation | Mots clés

  • Processus de marginalisation et production de l’altérité
  • Socio-anthropologie des migrations et du transnationalisme
  • Ethnographie de l’action publique et de l’intervention socio-éducative
  • Identités, sujet, subjectivation
  • Expériences migratoires et minoritaires

Mots clés : ethnographie ; minorité ; migration ; marginalité ; intervention sociale ; domination ;  intégration ; école ; résistance ; subjectivation

Axes et ateliers du laboratoire

  • axe Identifications
  • axe Vulnérabilités, inégalités, parcours (VIP)

Recherches en cours

Mes premières recherches ont été marquées par le désir de comprendre au plus près les personnes identifiées comme Roms, Tsiganes, gens du Voyage, leurs situations et leurs places dans nos sociétés, en partant des rapports aux institutions. Plus que leur "culture", ce sont leur situation minoritaire et liminale, un rapport à l’Etat et à la citoyenneté qui les rapprochent le plus – et qui concernent également d’autres populations auxquelles j’ai par la suite élargi la recherche. L’analyse des interactions entre ces populations et les institutions me permet d’analyser les productions et reproductions des stéréotypes et des processus de catégorisation, leurs effets mais aussi leurs détournements.

Je m’intéresse également aux mobilités transnationales et aux migrations en Europe, en interrogeant les formes et modalités d’inscriptions territoriales produites par ces déplacements. Plus avant, ce sont les relations entre mobilités, transnationalisme et insertion dans la société dite d’accueil qui constituent un de mes questionnements principaux. Le cas des mobilités de Roms d’Europe de l’Est sur un "territoire circulatoire" européen a été analysé dans cette perspective, en observant l’organisation de l’espace et du territoire à travers les mobilités passées et présentes, ce qui a permis de souligner l’existence d’un ancrage territorial spécifique et la construction de modes d’insertion "par le bas".

À partir d’une démarche résolument empirique, mes recherches s’intéressent d’une manière générale à saisir l’articulation des politiques publiques aux dynamiques sociales que recouvrent notamment la précarité, les migrations et les marges urbaines. Je travaille ainsi sur la gestion de la migration et/ou la prise en charge de la pauvreté et de la marginalité (populations précaires nationales ou étrangères), en questionnant particulièrement les processus d’inclusion et d’intégration qui leur sont inhérents. J’analyse les modalités de construction et les effets des politiques publiques (spécialisation et ethnicisation des politiques sociales notamment) en portant un intérêt particulier aux processus "éducatifs" qui visent à une transformation des individus constituant le "public-cible", tel qu’il en existe dans plusieurs institutions et dispositifs publics (relogement, accompagnement social, institution scolaire,...).

Participation actuelle aux programmes de recherche :

  • ARRECO : Accueil et Relocalisation des Réfugiés en Europe : Catégorisation et Opérationnalisation (2017-2020)

Coordination : C. Billet, E. D’Halluin, B. Taxil. Centre Jean Bodin (Université d’Angers), financement Alliance Europa.

  • MARG-IN (Marginalisation/inclusion) : Les effets à moyen et à long terme des politiques de régulation de la pauvreté étrangère sur les populations-cibles (France, Italie, Espagne) (2016-2019)

Coordination : O. Legros, C. Bergeon & T. Vitale.

CITERES (Tours), MIGRINTER (Poitiers) & CEE (Sciences Po Paris), financement ANR.

  • ALTERECOLE : Les dynamiques territoriales et scolaires dans la construction de l’altérité : élèves migrants, itinérants et autres « outsiders » dans les espaces sociaux-scolaires segmentés (2016-2019)

Coordination : C. Schiff & J. Perroton

Centre Emile Durkheim (Université de Bordeaux), financement Région Aquitaine (Contrat postdoctoral 2016-2017).

Enseignement

Enseignement auprès d’étudiant.es en L3, M1 et M2 de sociologie et d’anthropologie, de formations en intervention sociale, de formations en soins infirmiers et dans divers DU :

  • Introduction à la sociologie et à l’anthropologie
  • Méthodologie de la recherche / Enquête ethnographique
  • Anthropologie de la parenté
  • Anthropologie des migrations
  • Sociologie des inégalités
  • Sociologie de l’intervention sociale
  • Anthropologie des sociétés roms/tsiganes 

Enseignement auprès de professionnel.les en formation continue et en université du temps libre

Publications récentes

  • "Une classe qui nous déclique". La scolarité d’enfants "du voyage" dans des Unités pédagogiques spécifiques, Etudes tsiganes, 65-66, 2019
  • "Les contours mouvants de la "famille" dans une politique d’intégration de migrants roms : une étude de cas", Ethnologie française, 4(172), 2018,pp. 645-656
  • avec Claire Schiff, "L’école française face aux nouvelles figures de l’immigration : le cas d’enfants de migrants roms bulgares et de réfugiés syriens dans des territoires scolaires contrastés", Raisons Educatives, 22, 2018, p. 193-222
  • avec Martin Olivera, "Une résistance non-résistante ? Ethnographie du malentendu dans les dispositifs d’"intégration" pour des migrants roms", L’Homme, 219-220/2016, p. 175-208
  • "La création d’un orchestre rom à partir d’un squat de migrants : quels usages de l’"authenticité identitaire" ?",Autrepart, 78-79, 2016, p. 39-54.

Autre page

Academia

Mots clés :

Mise à jour le 24/04/2019

Contact

Alexandra Clavé-Mercier
Docteure

Informations complémentaires