Karine Tourné Languin

Sociologue, coopératrice à Coopaname.

Domaines de spécialisation | Mots clés

Mots clés : économie sociale et solidaire, insertion par l'activité économique, politiques publiques, cohésion sociale, promotion de l'entreprendre, emploi/travail, parcours d’insertion, projet associatif, gouvernance, coopération, innovation sociale,  investissement à impact social,  utilité sociale.

Axes et ateliers du laboratoire

Membre de l'axe « Vulnérabilité, inégalités, parcours »

Recherches en cours

- Recherches en cours (max 2500 caractères, espace compris) :

 « Entreprendre autrement », que recouvre la promotion de l'entreprendre en termes d'orientations stratégiques et de pratiques des acteurs ?

La loi sur l’Économie sociale et solidaire (ESS) de 2014 s’appuie sur un changement de paradigme : mettre en avant la particularité des modes d’entreprendre des acteurs historiques et ouvrir le champ « auxentrepreneurs sociaux ». Cette loi inclusive ouvre en effet l’ESS aux entreprises de l’économie dite classique, sous réserve d’agrément. Le législateur n’a pas choisi de structurer un secteur (activité / statut) mais de reconnaître un mode d’entreprendre sous conditions. Que signifie concrètement ce nouveau paradigme et quelles conséquences pour les acteurs (associations, salariés, publics) ? Alors qu’il s’agit de reconnaître les valeurs de l’ESS, la promotion de l’entreprendre ne bouleverse-t-elle justement pas les spécificités du modèle associatif ? Dans quelles mesures le modèle associatif peut-il évoluer ?

 Premier niveau de questionnement : que recouvre la promotion de l’entreprendre en matière d’orientations stratégiques ?Cette tendance n’est pas récente, elle traverse les politiques publiques de l’emploi depuis quelques années en France et s’inspire d’expérimentations répandues dans les années 1990-2000 dans les pays du sud (ajustement structurel, promotion de l’entrepreneuriat, développement du micro crédit). Comment cela se traduit-il dans les orientations stratégiques des politiques sociales en France ? Et des projets associatifs des structures ?

Deuxième niveau de questionnement, celui du modèle associatif. Dans le secteur de l’insertion par l’activité économique (IAE), les têtes de réseau font valoir la création de valeurs sociales et économiques. La loi fait écho à cette revendication : elle apporte une plus grande visibilité et une reconnaissance construite sur l’entrée en entreprise. Certes, il s’agit « d’entreprendre autrement » en valorisant les pratiques des acteurs de l’ESS (gouvernance, modèle économique, utilité sociale). Qu’est-ce que cet entreprendre autrement ? Le modèle associatif peut-il évoluer pour concilier d’un côté ses spécificités et d’un autre l’emprise croissante des logiques de marché ?

Troisième niveau de questionnement, celui de l’utilité sociale en perspective avec le projet associatif. En effet, les évolutions récentes mettent en jeu des impératifs croissants en matière de valorisation de l’utilité sociale et de mesure d’impact sur les territoires. Qu’est-ce que l’utilité sociale ? Quelles conséquences sur les « richesses humaines » (bénévoles, salariés, publics/bénéficiaires) et leur place dans le projet?

Publications récentes

Ouvrages collectifs

  • (2007) « “Devenez votre patron !”. La mise en scène du chômage et la figure du jeune entrepreneur », in M. Benani-Chraïbi et I. Farag (eds.), Construtions sociales de la jeunesse dans le monde arabe, 2007, pp.165-194.
  • (2006) « Se marier en Égypte ou “l’inéluctable impossible” : entre formes de contrôle social et nouvelles architectures familiales en Égypte », in Cl. Bidart (éd.), Les transitions vers l’âge adulte : différenciations sociales et culturelles, 2006, pp. 195-210.

Revues avec comité de lecture

  • (2004) « Diplômés chômeurs : l'expérience de l'infortune sociale ou (et) les nouveaux dispositifs de l'insertion en Égypte », Revue REMMM, Travail et question sociale, 2004, pp. 91-108.
  • (2001) « Les relations familiales à l’épreuve des "maux de la jeunesse" égyptienne dans un quartier populaire du Caire », Maghreb/Machreq, n°171-172, janv.-juin 2001, pp. 100-110.

Bibliographie

Autre page personnelle

Mots clés :

Mise à jour le 29/05/2015

Contact

Karine Tourné Languin
Sociologue

Informations complémentaires