Stéphanie Archat

Doctorante en science politique, à l’IRISSO, Université Paris-Dauphine (PSL) | ATER en science politique à Sciences Po Bordeaux

Domaines de spécialisation | Mots clés

  • Construction des problèmes publics
  • Sociologie de l’action publique
  • Sociologie du militantisme
  • Genre et racialisation

mots clés : Harcèlement de rue, harcèlement sexuel, problème public, médias, militantisme, féminisme, intersectionnalité, politiques publiques, genre, racialisation, outrage sexiste, contravention, polices

Responsabilités scientifiques et institutionnelles

  • Membre du bureau du RT 34 « Sociologie politique » de l’Association Française de Sociologie
  • Membre du laboratoire junior « VisaGe » (Violences fondées sur le genre)

Axes et ateliers du laboratoire

  • Axe « Légitimités, organisations et représentations » (LOR)
  • Axe Identifications

Recherches en cours

Thèse en préparation : "La construction complexe d’un problème public, le 'harcèlement de rue', en France", sous la direction de Catherine Achin.

Enseignement

  • Conférence de spécialité, 4A Communication publique et politique
  • Tutorat d’Etudes politiques, 1A
  • Remplacements en : Etudes politiques, 1A ; et Méthodes des sciences sociales, 3A

Publications récentes

  • Compte-rendu de Herman (Elisa), Lutter contre les violences conjugales. Féminisme, travail social, politique publique. Préface de Rose-Marie Lagrave.  Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2016. (Le Sens social). 310 p. Annexes. Dans : « Comptes rendus », Revue française de science politique, 2017/3 (Vol. 67), p. 570-605.

Communications récentes

  • « Former pour lutter contre le harcèlement sexiste dans les transports en commun. Entre résistances et prescription de normes professionnelles », Congrès de l’ABSP (Association Belge de Science Politique) / CoSPoF (Congrès international des associations francophones de science politique), Bruxelles, Belgique. ST 11 « Former pour transformer ? La formation comme outil de résistance », 7 avril 2021.
  • « Militer contre le harcèlement de rue sans stigmatiser ? L’embarras des militantes féministes face aux cadrages sociaux et raciaux du problème public », Séminaire Genre, féminismes et mobilisations collectives, EHESS, Paris, 5 février 2021.
  • « La construction d’un problème public comme révélateur de frontières symboliques, sociales et raciales : le cas du « harcèlement de rue » », Colloque international CENS/AISLF (Association Internationale des Sociologues de Langue Française) Penser les frontières, passer les frontières, Université de Nantes, 13 décembre 2019.
  • « Catégoriser les habitants ?  Les « marches exploratoires » dans les quartiers prioritaires », Congrès de l’AFS (Association Française de Sociologie), Aix-en-Provence. RT 9 « Sociologie de l’urbain et des territoires », 27 août 2019.
  • « Singularités de la construction localisée d’un problème public : le harcèlement sexuel dans les transports en commun », Congrès de l’AFSP (Association Française de Science Politique), Bordeaux/Pessac. ST 77 « Cadre spatial et cadrage de la cause : l’inscription territoriale des problèmes publics », 2 juillet 2019.

Mots clés :

Mise à jour le 11/10/2021

Contact

Stéphanie Archat