Claire Schiff

Maîtresse de conférence en Sociologie ; Chargée de mission pour l’internationalisation au Collège Sciences de l’Homme, Université de Bordeaux

Domaines de spécialisation | Mots clés

  • Socio-anthropologie des migrations et des relations intra et interethniques /Socio-anthropology of migration and ethnic relations
  • Sociology de la jeunesse / Sociology of youth
  • Sociologie urbaine / Urban sociology
  • Education comparative et internationale / Comparative and international education
  • Mariages transnationaux / transnational marriages
  • Refugiés et société civile / Refugee reception and civil society

Responsabilités scientifiques et institutionnelles

  • Chargée de mission pour l’internationalisation au Collège des Sciences de l’Homme de l’Université de Bordeaux et co-responsable de l’Espace Collaboratif Relai International (ECRIN)  (2015…)/ Referent for internationalisation for the College of Human Sciences
  • Membre du Comité d’Orientation des Relations Internationales (CORI) de l’Université de Bordeaux (2015…)
  • Membre élue du Bureau de la Faculté de sociologie, Université de Bordeaux (février 2019…)
  • Responsable du International Track for Human Sciences, parcours de Licence enrichie international et interdisciplinaire du Collège Sciences de l’Homme
  • Membre du conseil scientifique du RIED (Réseau international Education et Diversité). Membre of the scientific council of the International Network for Diversity and Education
  • Fellow de l’Institut Convergence Migrations (2018-2021)

Axes et ateliers du laboratoire

  • axe Identifications

Recherches en cours

  • Responsable du Projet ALTERECOLE : « Les dynamique territoriales et scolaires dans la construction de l'altérité : élèves migrants, itinérants et autres 'outsiders' dans les espaces socio-scolaires segmentés ». Financement : Conseil Régional d’Aquitaine, Juin 2015 – Juin 2019

Le projet ALTERECOLE vise à cerner l’impact des dynamiques territoriales et du contexte scolaire urbain et semi-rural aquitain sur la place qu’occupent les élèves migrants, et les autres dans un espace social et scolaire segmenté. Il cherche non seulement à comprendre ce que le contexte local « fait » aux trajectoires et aux identités des nouveaux venus mais plus largement ce que ces nouveaux arrivants « font »  aux identités collectives, territoriales et scolaires qui caractérisent les quartiers et les établissements qu’ils fréquentent. Ce faisant, la question de l’altérité qui est ici posée dépasse les seules catégories des migrants puisqu’il s’agit plus profondément de comprendre comment se créent des frontières symboliques à l’école en fonction des contextes sociaux et scolaires qui connaissent des arrivées de populations nouvelles issues ou non de l’immigration. Le projet s’inscrit ainsi à la jonction de trois champs de recherche portant l’un sur les nouvelles immigrations, l’autre sur les inégalités territoriales et la scolarité et le troisième sur la construction des frontières symboliques de la différence. En analysant un ensemble de configurations territoriales et scolaires représentatif de la diversité du contexte aquitain caractérisé par un fort contraste entre l’agglomération bordelaise et des départements à dominante rurale ou qui comportent des centres urbains de taille moyenne, nous chercherons à cerner à la fois les dimensions objectives qui orientent les trajectoires des élèves (offre scolaire, hiérarchie entre établissements, stratégies des familles) en tenant compte des trois niveau, primaire, collège, lycée, et à saisir les dimensions plus subjectives d’identification et de différenciation entre les jeunes.

  • Avec Ronan Hervouet nous menons une recherche sur l’articulation entre les trajectoires professionnelles des femmes migrantes et les rapports hommes-femmes dans le couple dans les mariages transnationaux entre les femmes de l’Est et les hommes de l’Ouest. / I am presently carrying out a project with Ronan Hervouet on women’s professional trajectories and gender relations in the family in transnational marriages between women from post soviet countries and western men.

Enseignement

  • L3 sociologie : Sociologie de l’immigration (24h CM)/ Sociology of migration (Bachelor level)
  • L3 sociologie : Migrants et minorités aux Etats-Unis (20h CM) (Bachelor level)
  • L3 sociologie : « Reading and discussing sociology in English » (24h TD)
  • L3 International Track for Human Sciences : Intercultural communications and diversity studies ; independent project in intercultural and comparative studies (20hTD)
  • M1 sociologie : Séminaire « Immigration, identités, altérités, ethnicités : du local au transnational » (8h TD)/ Master level seminar
  • M1 sociologie : « English for Academic Purposes » (18h TD)
  • M1 sociologie, parcours Intervention et Innovation Sociale : « Migrations et place des minorités » (7h CM)
  • M2 sociologie, parcours Sciences Politiques et Sociologie Comparative : « English for Social Science Research » (18h CM)
  • M2 sociologie, parcours Sciences politiques et Sociologie Comparative : Tutorat de projet (12h TD)
  • M2 sociologie, parcours Problèmes Sociaux et Politiques Urbaines : « Ville et immigration » (12h CM)
  • M1 anthropologie, parcours Santé, Migration, Médiation: « Relations inter-ethniques et migrations » (9h CM)

Publications récentes

  • avec Alexandra Clavé-Mercier, "Becoming, doing and letting go : (extra)ordinary citizens’ experiences with welcoming resettled Syrian families in rural France", Margit Feischmidt,  Ludger Pries, Cantat Céline (eds.), Refugee Protection and Civil Society in Europe, Palgrave Macmillan, 2019
  • avec Alexandra Clavé-Mercier, "L’école française face aux nouvelles figures de l’immigration : le cas des migrants roms bulgares et des enfants de réfugiés syriens dans des territoires scolaires contrastés", Frédérique Giuliani, Barbara Fouquet-Chauprade, Margarité Sanchez-Mazas (coord), Raisons éducative. L’école et la question sociale, 1(22), 2018, p. 193-222
  • "Sens et saillance de l’altérité ethnoculturelle dans quelques systèmes éducatifs en Europe", Manuel Boucher, Geoffrey Pleyers, Paola Rebughini, Subjectivation et désubjectivation. Penser le sujet dans la globalisation, Paris, Editions de la Maison des Sciences de l’Homme, 2017, p. 275-292
  • avec Ronan Hervouet, « Des épouses dominées ? Mariages transnationaux, inégalités dans le couple et parcours de vie en France de femmes russes, biélorusses et ukrainiennes », Recherches familiales, 14, 2017, p. 95-106
  • avec Joëlle Perroton, « Effets de contexte et stigmatisation des élèves issus de l’immigration : le cas des lycées professionnels en région parisienne et en province » dans Maïtena Armagnague-Roucher et Jean-François Bruneaud, École, migration, discrimination, Les Cahiers de la Lutte contre les Discriminations (LCD), 2, 2016, p. 79-98
  • “Newcomers in French multi-ethnic cities and schools : the diverging experiences of first and later generations of immigrant adolescents in disadvantaged urban neighbourhoods”, Autonomi locali e servizi sociali, Dossier "Migrazioni, itinerari e istituzioni di socializzazione" (Migration, itinérance et institutions de socialisation), 39(3), 2016 p.431-445
  • Beurs et Blédards. Les nouveaux arrivants face aux Français issus de l'immigration. Éditions Le bord de l'eau, Bordeaux 2016
  • avec Julia Szalai, Migrants, Roma, and Post-Colonial Youth in Education Across Europe. Being Visibly Different, Palgrave Macmillian, 2014

Communications récentes

  • "Hétérogénéité intra-ethnique et tensions entre descendants de migrants et nouveaux arrivants en contexte de migration continue : quelques enseignements du cas français dans une perspective comparative", Journée annuelle du département INTEGER de l’Institut Convergence Migration, Paris, 4 Juin 2019.

Autre(s) page(s)

Academia

Mots clés :

Mise à jour le 07/06/2019

Contact

Claire Schiff
Maîtresse de conférences

Université de Bordeaux
3 Place de la Victoire
33076 Bordeaux cedex

05 57 57 18 57
Contacter par courriel

Informations complémentaires