Clément Arambourou

Docteur en science politique, chercheur associé au Centre Émile Durkheim

Domaines de spécialisation | Mots clés

  • Sociologie du métier politique
  • Sociologie du genre
  • Sociologie du pouvoir local
  • Sociologie de l'action publique

Axes et ateliers du laboratoire

  • Membre de l'axe Identifications
  • Membre de l'atelier Genre

Recherches en cours

Mes recherches actuelles portent sur l'usage des masculinités du métier politique, la politisation des questions sexuelles à l'échelon politique local et les relations entre politiques publiques et égalité des sexes. Elles s'intéressent notamment aux rapports d'autonomie et d'hétéronomie que l'ordre politique entretient avec les ordres sociaux, économiques et sexuels, rapports qui se trouvent particulièrement révélés par la prise en compte du genre et des sexualités par la science politique. Actuellement, je travaille à la valorisation des résultats de ma thèse de doctorat en science politique soutenue en décembre 2014 et poursuis une recherche postdoctorale entamée en novembre 2016 et portant sur les effets des fusions organisationnelles (Régions et Universités) sur l'objectif d'égalité des sexes.

Enseignement et expérience

  •  Enseignant vacataire à la faculté de Droit de La Rochelle en charge des cours magistraux de Vie politique française (Licence 1), de Sociologie politique (Licence 2) et d'Anthropologie politique (Licence 3).
  • Post-doctorant : Projet Région « Fusion des institutions décentralisées et égalité femmes-hommes : la Région Nouvelle Aquitaine et ses universités » (1er janvier 2017-31 décembre 2017)

Publications récentes

  • « Du patriarcat aux modes de domination », Travail, genre et sociétés, 38, 2017, p. 181-186.
  • « Genre, politique et rhétoriques émotionnelles : une informalisation paradoxale », Alain Faure et Emmanuel Négrier (dir.), La politique à l'épreuve des émotions, Rennes, PUR, 2017, p. 151-158.
  • « Des masculinités et des hommes. L'autre versant de la domination masculine », Maud Navarre et Georges Ubbiali, Étudier le genre, Dijon, Éditions universitaires de Dijon, 2017, p. 35-51.
  • Avec Fanny Bugnon, « Retournement et reproduction, l'usage des questions sexuelles dans la campagne municipale d'Alain Juppé (2013-2014) », Politix, 115, 2016, p. 179-200.
  • Avec Magali Della Sudda, Fanny Bugnon, Victor Marneur, Frédéric Neyrat and Marion Paoletti, "When male heterosexual leaders politicize gender and sexual issues: The logic of representation in the 2014 Bordeaux municipal election campaign", French politics, 14(1),avril 2016, p.83-100.
  • « Les questions sexuelles comme enjeu électoral municipal à Bordeaux : une campagne décalée par rapport aux logiques nationales ? » (avec Fanny Bugnon et Marion Paoletti), Metropolitiques, 7 janvier 2015, 7 p.
  • « Les conditions d'une représentation des femmes en politique. Le genre comme langage politique autorisé », Alice Mazeaud, (dir.), Pratiques de la représentation politique, Rennes, PUR, 2014, p. 67-79.
  • « La division sexuée du travail politique », Marie Estripeaut-Bourjac et Nicolas Sembel (dir.), Femmes, travail, métiers de l'enseignement. Rapports de genre, rapports de classe, Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2014, p. 75-84.
  • « De la masculinité de François Bayrou. Une analyse en creux des conditions d'efficacité d'un registre identitaire controversé », Genre, sexualité & société, Hors-série n°2, 2013, 14 p.
  • « L'éclipse d'une politique municipale du genre. Effets du leadership et de l'institutionnalisation », Travail, genre et sociétés, 27, 2012, p. 111-124.

Mots clés :

Mise à jour le 24/09/2018

Contact

Clément Arambourou
Docteur en science politique

Informations complémetaires