Éric Sangar

Chercheur postdoctoral en sciences politiques et relations internationales

Domaines de spécialisation | Mots clés

  • Émotions dans les relations internationales
  • Usages politiques de l’histoire
  • Mémoires collectives
  • ONG et discours médiatiques autour des conflits
  • Relations franco-allemandes

Mot clés : Analyse de discours quantitative et qualitative, relations franco-allemandes, justification de la violence, intervention en Afghanistan, discours militaires britannique et allemand

Axes et ateliers du laboratoire

Membre de l’axe Sociologies de l’international

Recherches en cours

Je me suis spécialisé dans l’analyse des discours autour des conflits armés et de la politique étrangère, avec un intérêt particulier pour les usages de l’histoire par les leaders politiques et militaires, et pour la mobilisation des émotions collectives. Après avoir réalisé mon doctorat à l’institut universitaire européen sur les usages de l’expérience historique par les armées britannique et allemande en Afghanistan (monographie publiée en 2014), j’ai travaillé dans plusieurs projets collaboratifs (Université de Stuttgart – projet sur les identités multiples dans les discours médiatiques autour des conflits ; King’s College London – projet européen INFOCORE sur l’influence des ONG sur la couverture médiatique des conflits). De plus, j’ai poursuivi mes propres projets postdoctoraux sur les liens entre mémoires collectives et discours publics autour des conflits, notamment grâce à un financement postdoctoral de la MSH en 2014 et le financement actuel par le FNRS.

Au Centre Emile Durkheim, je collabore avec Mathias Delori et Eric Macé surtout sur les changements dans la représentation et la justification de la guerre dans les sociétés occidentales. Dans ce cadre, nous avons publié un numéro spécial dans la revue scientifique Berliner Debatte Initial, organisé plusieurs colloques et panels à des conférences internationales, et prépare des demandes de financement extérieur.

J’ai publié mes recherches dans plusieurs articles dans des revues à évaluation anonyme comme Political Psychology, Contemporary Security Policy, Journal of Strategic Studies, Temporalités, ou la Revue Tocqueville. Avec Maéva Clément, j’ai également coordonné un ouvrage collectif portant sur l’analyse des émotions dans les Relations Internationales et publiée en 2018 par Palgrave Macmillan. Mathias Delori y a contribué un chapitre sur le cadrage émotionnel des bombardements effectués par les pilotes de l’Armée de l’air française.

Actuellement, je prépare un ouvrage sur les processus de diffusion dans l’histoire des relations franco-allemandes qui sera publié chez Palgrave Macmillan.

Enseignement

  • Semestre d’hiver 2012/2013 :

Cours-séminaire « Théorie et empirie des conflits internationaux au 20e siècle » (Université de Stuttgart)

  • Semestre d’été 2013 :

Cours-séminaire « La transformation de la guerre au 21e siècle » (Université de Stuttgart)

Cours-séminaire « La présence des guerres du passé : l’analyse du rôle des mythes, des leçons et des analogies dans les conflits contemporains » (Université de Stuttgart)

  • Semestre d’hiver 2013/2014 :

Cours-séminaire « Eclaircir le brouillard de guerre à l’aide de la théorie » (Université de Stuttgart)

Cours-séminaire (avec Nadja Douglas) « Introduction aux relations civilo-militaires » (Université Humboldt de Berlin)

  • Semestre de printemps 2015 :

Cours-séminaire « The Presence Of Past Wars: The Role Of Lessons, Myths, And Analogies In International Relations » (Sciences Po Paris)

  • Semestre d’automne 2015 :

Module « Discovering Diffusion: perspectives on the interactions of the “French-German Couple” (King’s College London)

  • Semestre d’automne 2015 :

Module “History and Commemoration Europe” (CIEE Paris)

Publications récentes

  • avec Maéva Clément, Researching Emotions in International Relations: Methodological Perspectives on the Emotional Turn, Cham, Palgrave Macmillan, 2018.  
  • “Measuring Transnational Memory? Discovering the Potential of the Corpus-Linguistic Analysis of Historical References in Debates on Current Conflict.”, B. Mottura, L. Osti & G. Riboni (Eds.), Media and Politics: Discourses, Cultures, and Practices Newcastle upon Tyne: Cambridge Scholars Publishing, 2017, p. 330-355.
  • avec Christoph Meyer & Eva Michaels, "How do non-governmental organizations influence media coverage of conflict? The case of the Syrian conflict 2011–2014", Media, War & Conflict, 11(1), 2017, p. 149-171.
  • avec Maéva Clément and Thomas Lindemann, "The ‘Hero-Protector Narrative’: Manufacturing Emotional Consent for the Use of Force", Political Psychology, 38 (6), 2017, p. 991-1008.
  • "The pitfalls of learning from historical experience: the British Army’s debate on useful lessons for the war in Afghanistan", Contemporary Security Policy, 37 (2), 2016, 223-245. (texte présélectionné pour le prix Bernard Brodie 2017).

Autres pages personnelles :

https://www.linkedin.com/pub/eric-sangar/22/4b7/70b

Mots clés :

Mise à jour le 12/04/2018

Contact

Éric Sangar
Chercheur postdoctoral

Informations complémentaires