Évelyne Ritaine

Directrice de recherche FNSP (Doctorat d'État)

Domaines de spécialisation | Mots clés

  • Sécuritaire et politique
  • Liberté de circulation et globalisation
  • Frontières blindées
  • Politique de la migration
  • Europe du Sud, espace méditerranéen
  • Méthode comparatiste

Responsabilités scientifiques et institutionnelles

Membre du réseau TERRA

Membre du réseau Association for Borderlands Studies (ABS)

Créatrice du blog Enigmur

Axes et ateliers du laboratoire

Axe Sociologie(s) de l'international

Recherches en cours

  •  L'effet frontière en Méditerranée : contrôles et violences (Médimurs), projet financé par le Conseil régional d'Aquitaine (2012-2014)

L'espace méditerranéen est, du point de vue frontalier, marqué par la violence. Nous cherchons à rendre compte, dans une perspective anthropologique, du changement subi par cet espace social d'échanges intenses, lorsque celui-ci est devenu une zone hyper-contrôlée et troublée par les conséquences des contrôles. Nous envisageons donc un contexte géopolitique spécifique de la "frontiérisation" (bordering) européenne.

L'objet de notre recherche est né d'une constatation : les études sur les renforcements de frontière pointent, d'abord, la combinatoire politique incertaine qui les produit, ensuite la vanité sécuritaire de ces dispositifs ; elles évoquent enfin, (trop?) rapidement, les effets sociopolitiques de ces renforcements. Dans ce borderscape méditerranéen, nous nous intéressons aux effets non prévus (au sens d'effets d'agrégation) des politiques de renforcement de la frontière en Méditerranée.

Aussi, bien que conscients de l'ubiquité de la frontière contemporaine, nous avons, dans ce cas, pris au sérieux l'effet socio-spatial de la "frontiérisation". Nous enquêtons sur des sites de la frontière européenne en Méditerranée. Nous travaillons sur les interprétations de la frontière européenne en Méditerranée

Les terrains de recherche sont situés en France, Italie, Espagne, Grèce, Malte, Tunisie,

Algérie. L'équipe est composée de 14 chercheurs en poste en France, Espagne et Pays-Bas.

Cette recherche va donner lieu à une publication collective, à paraître sous la forme d'un n° thématique de la revue Cultures&Conflits en 2015.

  •  Situations d'humiliation aux frontières contemporaines (2013-2016)

Les processus d'identification aux frontières, et les différentes bifurcations qu'ils peuvent entraîner, sont des intrusions dans l'identité personnelle.

Il s'agit de s'intéresser aux conséquences pour les personnes elles-mêmes, hormis la plus ou moins grande liberté de mouvement qui leur est reconnue. Quelles sont leurs ressentis et leurs émotions face au triage auquel elles sont soumises ? L'hypothèse centrale est que l'opération de classification induit des situations d'humiliation, non seulement par son résultat (être suspecté ou pas, passer ou ne pas passer la frontière, être retenu ou pas) mais aussi par ses modalités, i.e. les contacts avec les interfaces humains et matériels (agents et objets) qui opèrent le contrôle.

Le rapport aux interfaces peut être analysé selon différentes dimensions : le rapport au temps ; l'implication du corps ; l'interaction avec les agents ; l'empêchement ; la clandestinité ;  la déshumanisation.

Cette recherche, inspirée par la non local ethnography, doit paraître en 2016.

Encadrement de recherches doctorales

  • Sécuritaire et politique
  • Liberté de circulation et globalisation

Publications récentes

Bibliographie

Mots clés :

Mise à jour le 06/04/2017

Contact

Évelyne Ritaine
Directrice de recherche FNSP

Sciences Po Bordeaux
11 allée Ausone
33607 Pessac cedex

Informations complémentaires