Laure Squarcioni

Docteure en science politique, allocataire MESR

Domaines de spécialisation | Mots clés

  • Représentation politique
  • Études législatives
  • Membres du Parlement
  • Partis politiques
  • Démocratie intra-partisane
  • Méthodes des sciences sociales

Responsabilités scientifiques et institutionnelles

Coordinatrice avec Viviane Le Hay et Cécile Plessard de l’Atelier Méthodes du Centre Emile Durkheim

  • Organisation de formations (analyse de réseaux, Optimal Matching Analysis, Focus Group, Statistiques textuelles).
  • Organisation de rencontres pour discuter d’un point de recherche (observations, construction de la problématique et opérationnalisation, etc.).

Axes et ateliers du laboratoire

Axe Légitimités, organisations et représentations

Recherches en cours

Préparation d’une thèse intitulée : « La dépendance au parti des députés français. Conquérir, exercer et conserver son mandat au PS et à l’UMP », sous la direction d’Olivier Costa, depuis octobre 2011.

Enseignement

2013-2014 : Conférence de méthodes en science politique. Sciences Po Bordeaux. (36h). 

2012-2013 : Conférence de méthodes en science politique. Sciences Po Bordeaux. (18h). 

Publications récentes

2015 

  • « La perception des candidats à la présidentielle » in : Braconnier, Céline et Nonna Mayer (dir.) : Les inaudibles. Sociologie politique des précaires. Presses de Sciences Po. Mars 2015. Pp.181-199. Avec Hugo Canihac, Coline Salaris, Victor Marneur et Corentin Poyet.

2014

  • Recension de Patrick J. EGAN, 2013, Partisan Priorities: How Issue Ownership Drives and Distorts American Politics. Cambridge. Revue Française de Science Politique,  64(6), décembre 2014.
  • Recension de Magone José, 2011, Contemporary European Politics. A Comparative Introduction, Routledge, 2011. Revue internationale de politique comparée, 20 (3), janvier 2014, p. 180-187.

2013

  • “The French Constitutional Law of 23 July 2008 as seen by MPs: Working or Talking Parliament?” The Journal of Legislative Studies, 19 2), special issue: "Parliamentary Representation in France", p. 261-277. Avec O. Costa et T. Schnatterer.

2012

  • « L’interdiction du cumul des mandats est un impératif, mais ne surestimons pas ses effets ». Tribune dans la Revue Parlementaire d’octobre 2012. n° 944, pp. 14-15 Avec S. Brouard, O. Costa, E. Kerrouche et T. Schnatterer. 
  • Peut-on revaloriser le parlement français ? Le regard des députés français sur la révision constitutionnelle de 2008 et les réformes souhaitables, Paris, Fondation Jean Jaurès, coll. « Essais », 2012. 125 pages. Avec O. Costa et T. Schnatterer.

Autre page personnelle

Mots clés :

Mise à jour le 05/01/2017

Contact

Laure Squarcioni
Doctorante en science politique

Laure Squarcioni