Alina Surubaru

Maître de conférences en sociologie, université de Bordeaux

Domaines de spécialisation | Mots clés

  • Sociologie économique
  • Sociologie des organisations
  • Sociologie du travail

Mots clés : engagement marchand, négociations commerciales, industries de la défense

Responsabilités scientifiques et institutionnelles

  • Co-responsable de la Mobilité internationale de la Faculté de sociologie

Axes et ateliers du laboratoire

  • Membre de l'axe « Sociologie de l’International »
  • Co-animatrice de l’atelier « Règles, normes et pratiques économiques »

Recherches en cours

Mes recherches actuelles portent sur les réformes de l’industrie de la défense qui, depuis deux décennies, cherchent à rendre ses marchés plus concurrentiels. Je m’intéresse plus précisément à l’émergence dans les années 2000 d’un nouveau consensus au sujet de la définition de la performance économique des acquisitions d’armement. Pour cela, j'étudie le cas du maintien en condition opérationnelle des aéronefs, en développant deux axes d’analyse. Tout d’abord, je propose une réflexion sur l’évolution des modalités de sélection des fournisseurs par le pouvoir adjudicateur, ainsi que des échanges subséquents entre les pouvoirs publics et les entreprises privées. Ensuite et conjointement, je retrace l’évolution des stratégies industrielles, tant du côté étatique que des entreprises, dans la maintenance aéronautique militaire, en saisissant le rôle des directions techniques et commerciales dans ces processus. Au cœur de mon projet se situe donc l’étude des négociations marchandes, ainsi que des pratiques institutionnalisées qui les encadrent. Ces négociations constituent rarement un objet de recherche à part entière, les spécialistes de la défense s’intéressant surtout aux arbitrages politiques qui ont lieu en amont des acquisitions d’armement. Considérant que ces arbitrages ne constituent qu’une facette de la conduite des programmes d’armement, mon projet montre tout l’intérêt d’une prise en considération plus systématique de l’ensemble des interactions, formelles et informelles, qui rendent possible l’engagement du client et des fournisseurs, donc des acteurs publics et privés, sur ces marchés.

Enseignement

  • Cours magistral « Sociologie des élites » (L1, 18h)
  • Cours magistral « Histoire de la construction européenne » (L1, 18h)
  • Cours magistral « Marchés et organisations » (M1, 18h)
  • TD Faits et analyses (L1, 48h)
  • TD Conférence de méthodes (L2, 12h)
  • TD Méthodes d’enquêtes (L2, 24h)

Publications récentes

  • La fragilité des liens marchands. Sociologie de la sous-traitance internationale, 2014, Paris, Pétra.
  • (avec Gilles Guiheux) « Entrepreneurs des transitions »,dans Pierre-Marie Chauvin, Michel Grossetti, Pierre-Paul Zalio, (dir.), Dictionnaire sociologique des activités entrepreneuriales, 2014, Presses de Sciences Po, pp. 216-227.
  • (avec Elodie Béthoux et Annette Jobert) « Construire des stratégies syndicales sur l’emploi dans l’entreprise : entre négociations et mobilisations collectives », dans Cécile Guillaume (dir.), La CFDT : Sociologie d’une institution en actes, Rennes, PUR, collection « Histoires du travail », 2014, pp. 159-171.

Mots clés :

Mise à jour le 25/04/2016

Contact

Alina Surubaru
Maître de conférences en sociologie

Université de Bordeaux
3ter place de la Victoire
33076 Bordeaux cedex

05 57 57 31 85
Contacter par courriel

Informations complémentaires