Caroline Guibet Lafaye

Directrice de recherche CNRS

Domaines de spécialisation | Mots clés

  • Sociologie morale et politique
  • Radicalité
  • Violence politique
  • Inégalités sociales
  • Philosophie morale et politique

Responsabilités scientifiques et institutionnelles

  • 2011-2031 : Membre de l’Étude longitudinale française depuis l’enfance (Elfe), dirigé par l’INED, l’INSERM et l’EFS. Voir le site web : .
  • 2016-2019 : Membre du Conseil Scientifique de la Plateforme de Recherche sur la Santé Mentale et le Handicap Psychique (PRSM-HP), co-dirigé par Pierre Lombrail (HP Ville Evrard) et Alain Leplège (Univ. Paris Diderot)
  • 2016-2019 : Membre du Conseil d’administration de la PRSM-HP, co-dirigé par Pierre Lombrail et Alain Leplège.
  • 2010-2017 : Membre du Comité d’éthique de la Société Française d’Anesthésie et de Réanimation.
  •  2013 : Nomination comme Membre du Comité de rédaction de la Con-Textos Kantianos (International Journal of Philosophy on-line).
  • 2013 : Nomination comme Membre du Comité scientifique de la Revue de Philosophie Économique (Vrin).

Axes et ateliers du laboratoire

  • Axe Légitimités, Organisations, Représentations
  • Axe Sociologie(s) de l’international

Recherches en cours

Caroline Guibet Lafaye coordonne un programme de recherche européen sur « Engagement politique et actions extra-parlementaires » (Jisa). Il vise à comprendre les motivations des acteurs de mouvements politiques non partisans, dans plusieurs pays d’Europe (Allemagne, Espagne, France, Italie) et du Moyen-Orient (Turquie, Irak notamment). Pour comprendre cet engagement ainsi que le fonctionnement des groupes étudiés, la référence au concept de « cadre » et l’analyse en terme de « cadrage » (« framing ») sont exploitées. L’étude présente un volet de sociologie compréhensive étudiant les trajectoires des acteurs, convoquant occasionnellement la violence politique, dans des États démocratiques (dits « ouverts ») et des régimes autoritaires (dits « fermés »). Le volet historique met en évidence les solidarités internationales dans lesquelles les groupes étudiés sont impliqués. Le volet normatif et philosophique est consacré à l’élucidation des « politiques de la signification » (Hall, 2012) de ces organisations, à l’analyse des discours de légitimation de la violence et à l’éthique de la lutte armée.

Dans le champ de l’éthique appliquée, Caroline Guibet Lafaye a consacré une partie de ses recherches aux dilemmes moraux, se posant dans le cadre de la réanimation néonatale, de décisions d’interruptions de grossesse ou d’euthanasie ainsi qu’en psychiatrie. Elle a publié plusieurs articles, concernant la psychiatrie, relatifs au recueil du consentement, aux soins sans consentement en ambulatoire, aux conflits normatifs surgissant en psychiatrie, et aux représentations de la maladie mentale.

Encadrement de recherches doctorales

Encadrement de recherches doctorales (objets et domaines de recherche prioritaires avec indication des directions de thèses en cours)

Domaines de recherche prioritaires : inégalités sociales, radicalisation politique, engagement violent, éthique médicale.

  • Rodrigo Yanes, « Perceptions, beliefs and preferences of inequality in Chile. The construction of a moral economy over time »
  • Juline Beaujouan, « Le désengagement de groupes extrémistes violents – Etude comparative des cas français et libanais de défection de Daesh »
  • Denise Celentano, « Cooperating as Peers: Labor Justice between Distributive and Relational Equality »
  • Morgane Jouaret, « Sociographie d’une société fracturée. État des revendications entre anciens adversaires dans l’Algérie post-guerre civile »
  • Taha Refaif, « Pratiques discursives en matière de prévention de la radicalisation : Stratégies performatives et enjeux de légitimation des institutions de l’Union Européenne »

Enseignement

  • 2017-2018 : « Europe-Monde Arabe. Histoire croisée des espérances révolutionnaires durant les “long Sixties”. » EHESS, Paris.
  • 2011-2017 : Co-direction du séminaire de Master, mention « Sociologie et statistique ». Thème : « Les représentations de la justice sociale et des inégalités ». École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS).

Publications récentes

  •  « Légitimer, rationaliser, expliquer la violence politique.Rationaliser la violence politique », Sociologie et société, Presses de l’Université de Montréal, Canada, 2017. [ISSN : 0038-030X]
  • « Individualisation et dépolitisation d’une notion : évolutions contemporaines de la sémantique de la radicalisation », en collaboration avec Ami-Jacques Rapin, Politiques de communication, n° 8, mai 2017, PUG, Grenoble. [ISSN : 2426-5977] [À paraître.]
  • « Portraits de terroristes. Décrire et juger plutôt que comprendre : l’action politique violente vue par la presse », Communication, 34/2, Université de Laval, Laval (Canada), 2017. [ISSN : 1920-7344]
  • « Interprétations politiques de la causalité terroriste », Métabasis.it, Frammenti 3, XI, n° 21, Univ. Insubria – Varese (Italie), mai 2016, DOI: 10.7413/18281567079. [ISSN : 1828-1567]
  • « La radicalisation vue par la presse : fluctuation d’une représentation », en collaboration avec P. Brochard, Bulletin de Méthodologie Sociologique (BMS), Paris, Sage, vol. 130, n°1, 2016, p. 1-24. [ISSN : 0759-1063]

 

Lien vers la bibliographie complète

Mise à jour le 25/09/2018

Contact

Caroline Guibet Lafaye
Directrice de recherche CNRS

Informations complémentaires