Isabelle Guinaudeau

Chargée de recherches

Domaines de spécialisation | Mots clés

  • Politique comparée
  • Partis politiques, compétition partisane (compétition sur enjeux)
  • Rôle des partis politiques dans la fabrique des politiques publiques (politique européenne, politique électronucléaire, protection de la propriété intellectuelle)
  • Intégration européenne et européanisation
  • Méthodes quantitatives

Responsabilités scientifiques et institutionnelles

  • Membre nommée de la section 40 du CNRS (depuis 2016)
  • Membre élue du Conseil de laboratoire du Centre Emile Durkheim (depuis 2016)
  • Responsable du projet ANR Partipol sur le rôle des partis politiques dans la fabrique des politiques publiques (2014-2018)
  • Membre du Comparative Agendas Project et du projet Agendas France (depuis 2008)

Axes et ateliers du laboratoire

  • Axe « Légitimités, organisations et Représentations »
  • Atelier « Méthodes de Recherche

Recherches en cours

Les liens entre citoyens, partis et politiques publiques sont au cœur de l’exercice démocratique. La plupart des modèles de démocratie représentative impliquent un certain degré de réactivité démocratique des décideurs vis-à-vis de leurs citoyens, et/ou le respect des promesses contractées lors de leur élection. Dès lors, il est frappant de constater que les opinions et les partis politiques sont le plus souvent absents des modèles et des études de l’action publique. En outre, depuis plusieurs décennies, une série de discours politiques et scientifiques mettent en avant plusieurs types de contraintes, liées à l’inertie des choix antérieurs, aux interactions avec d’autres acteurs, à la compétition internationale, à l’intégration européenne ou encore à la limitation des ressources énergétiques.

L’espace politique disponible pour répondre aux demandes des publics et pour se démarquer des partis concurrents serait toujours plus exigu. Les politiques sont-elles (de plus en plus) indépendantes de la politique ? Quelles sont les conditions qui favorisent la différenciation partisane et la réactivité démocratique ? Ces questions sont au cœur de mon principal projet de recherche et, par ailleurs, au cœur de débats scientifiques internationaux des dernières années. Je les ai abordées sous plusieurs angles complémentaires :

  • Une réflexion théorique sur la conditionnalité de la distinction partisane et de la réactivité démocratique ;
  • La collecte et l’analyse de données quantitatives et qualitatives relatives au lien entre publics, partis politiques et politiques publiques ;
  • Des études de cas, centrées sur des enjeux de politique publique particuliers : politique électronucléaire, politique de protection de la propriété intellectuelle sur Internet, etc.
  • L’identification des mécanismes liant promesses électorales et politiques publiques.

Par ailleurs, je mène des recherches sur les stratégies de compétition partisane, en m’intéressant à la manière dont elles façonnent l’agenda électoral et la politisation des enjeux ; enfin, j’analyse le soutien individuel et agrégé à l’intégration européenne.

Encadrement de recherches

Membre du comité de thèse de Laure Squarcioni (dir. Olivier Costa) et de Corentin Poyet (dir. Eric Kerrouche)

Publications récentes

  • Guinaudeau I., Schnatterer T. (2017) Measuring public support for European integration across time and countries: the “European mood” indicator. British Journal of Political Science, à paraître en 2017.
  • Belot C., Guinaudeau I. (2017) Instrumental political support: Bringing policy preferences back into explanations of EU support. West European Politics, 40(4) : 763-790.
  • Becher M., Brouard S., Guinaudeau I. (2017) Prime Ministers and the Electoral Cost of Using the Confidence Vote in Legislative Bargaining: Evidence from France. West European Politics, 40(2) : 252-274.
  • Brouard S., Guinaudeau I. (2017) Nuclear Politics in France. High Profile Policy and Low Salient Politics. Dans: Müller Wolfgang C., Thurner Paul (eds.), The Politics of Nuclear Energy in Western Europe, Oxford University Press, 2017.
  • Thurner Paul W., Dolezal Martin, Hutter Swen, Brouard Sylvain, Guinaudeau Isabelle, Müller Wolfgang C. (2017) The Conflict over Nuclear Energy: Public Opinion, Protest Movements, and Green Parties in Comparative Perspective. Dans: Müller Wolfgang C., Thurner Paul (eds.), The Politics of Nuclear Energy in Western Europe, Oxford University Press, 2017.
  • Guinaudeau I. (2017) La compétence des partis et le vote. Dans : Gougou Florent, Tiberj Vincent (dirs.) (2017) La déconnexion électorale : un état des lieux de la démocratie française. Paris : éditions de la fondation Jean Jaurès.
  • Guinaudeau, I., Palau A. (2016) A matter of conflict: how events and parties shape the news coverage of EU affairs. European Union Politics, 17(4): 593-615.
  • Belot C., Guinaudeau I. (2016) Economic crisis, crisis of support? How macro-economic conditions affect support for European integration. In: Saurugger S., Terpan F. (dirs.) Regional Integration in Times of Crisis: London: Routledge.

Bibliographie complète

Autre page personnelle

Mots clés :

Mise à jour le 16/05/2017

Contact

Isabelle Guinaudeau
Chargée de recherches CNRS

Sciences Po Bordeaux
11 allée Ausone
33607 Pessac cedex

Informations complémentaires