Adrien Ostolski

Doctorant en sociologie

Domaines de spécialisation | Mots clés

  • Sociologie des mouvements sociaux
  • Sociologie de la violence politique

Recherches en cours

Thèse « De quoi les violences politiques sont-elles le nom ? Conceptions et tensions des violences politiques au sein des gauches radicales françaises ». Sous la direction de Razmig Keucheyan. Inscrit en septembre 2016.

Résumé

Bien loin des années sulfureuses ou de plomb des années 60-70, l'actualité récente en France et/ou en Europe montre que les gauches radicales et les mouvements sociaux n'ont pas abandonné l'actualisation d'une certaine conception de l'action radicale que ce soit contre les forces de l'ordre ou des symboles établis de l'État. Dès lors que l'on s'interroge sur l'utilisation de la violence politique, force est de constater l'opposition entre la vision médiatique et les revendications militantes, mais bien plus encore les divergences existantes au sein d'un supposé même groupe de militants. Entre impensé et stratégie, la question de la violence politique représente une véritable énigme dans le réel. En effet, comment comprendre la persistance et le développement de ces dernières au sein des « gauches radicales » alors même que le contexte général délégitime ces pratiques en politique, et qu'au sein de certaines fractions de ce même mouvement une condamnation de la violence est à l’œuvre ? Quels sont les tenants et aboutissants d'une telle mobilisation ?

Considérer et questionner les transformations d'un rapport social à la violence par le biais spécifique de ce sous-espace de la gauche radicale est en soit une épreuve qui concerne l'ensemble de la société française. De ce fait, que ce soit par rapport à la problématique qui anime notre propos et nos recherches, nous examinerons comment, par cette transformation d'un rapport social à la violence, le cas de la gauche radicale constitue une épreuve qui concerne la société entière.

Mise à jour le 22/09/2016

Contact

Adrien Ostolski
Doctorant

Informations complémentaires