Baran Konak

Doctorant en sociologie

Domaines de spécialisation | Mots clés

  • Violence politique
  • Méso-sociologie
  • Inégalités sociales
  • Philosophie politique

mots clés : Violence politique, radicalisation, lutte armée, terrorisme

Axe du laboratoire

  • axe Sociologies de l'international

Recherches en cours

Titre de la thèse :

Violence politique et organisée en Turquie et en Italie dans les années 70 : une étude comparative de deux expériences de lutte armée 

Directrice de thèse :  Caroline Guibet Lafaye

Début : décembre 2020.

Résumé

Notre projet se propose d’analyser la configuration des organisations clandestines qui visent à s’emparer au pouvoir et les structures sociales qui y font recours en nous focalisant sur la notion de violence politique. L’objectif principal est de comprendre le lien entre les structures sociales et institutionnelles, les normes et coutumes avec l’usage organisationnel et clandestin de la violence. Pour pouvoir atteindre ce but, nous faisons une étude comparative de deux pays, de la Turquie et de l’Italie des années 70. Ces sont deux pays où la violence organisationnelle a un effet remarquable au moins pendant une période représentant deux expériences différentes au niveau d’organisation et l’instrumentalisation de la violence. Il s’agit d’une comparaison non pas de deux pays « similaires » au niveau géographique, sociale, économique et au niveau de développement, mais de deux pays différents comme « développé » (Italie) et « en voie de développement » (Turquie) qui nous permet de saisir la relation entre la violence politique (qui est commune pour les deux pays dans cette période) et les différentes structures sociales. C’est pour cette raison que la comparaison spécifiquement de ces deux pays ont une portée cruciale pour notre recherche.

La recherche contiendra trois dimensions au niveau micro, méso et macro sociologique. Au niveau macrosociologique, nous étudierons le concept de violence politique sur lequel il y a plein d’œuvres des différents aspects. Au niveau microsociologique les biographies militantes ont une portée non pas pour comprendre les causes qui les poussent à utiliser la violence mais pour saisir la conjoncture, la structure et le caractère de l’organisation, l’approche des sujets-individus au sujet-organisation. Ce qui est crucial dans la thèse est la recherche mésosociologique. C’est-à-dire que nous nous focaliserons sur les organisations dont la fonction, les formes d’actions, les politiques, la contre-culture et les discours sont très importants pour comprendre la structure sociale.

Mots clés :

Mise à jour le 11/01/2021

Contact

Baran Konak
Doctorant en sociologie