Glenn Mainguy

Doctorant contractuel en sociologie

Domaines de spécialisation | Mots clés

  • Sociologie des classes  populaires, sociologie de l’individu
  • Sociologie des mondes soviétiques et post-soviétiques
  • Sociologie économique
  • Sociologie visuelle, méthode ethnographique

Axes et ateliers du laboratoire

Axe Identifications

Atelier Lectures en sociologie économique

Recherches en cours

Thèse : « La condition de l’homme post-soviétique : une sociologie des supports de l’individu dans le monde rural russe contemporain » sous la direction d’Antoine Roger et la codirection de Ronan Hervouet.

Thèse financée dans le cadre du programme de recherche : « La production et l’expression des sentiments moraux dans un contexte de changement social radical. Une analyse des expériences rurales dans trois pays postcommunistes (Russie, Biélorussie, Roumanie) » dirigé par Ronan Hervouet, 2012-2016.

Résumé

Plus de vingt ans après la chute de l'URSS, le développement de l'économie capitaliste et la modernisation du système agricole russe ont conduit à la précarisation d'une part importante de la population rurale. A partir d'une enquête ethnographique multi-située sur la vie quotidienne de ces populations, j'analyse, contre une rhétorique de la crise et du chaos et à côté d'une étude du monde rural, par le biais des mutations du système agro-alimentaire, comment les gens ordinaires vivent et perçoivent, éprouvent et négocient "la grande transformation" du système collectiviste. Dans un premier temps, je décris les pratiques liées à l'économie domestique (jardinage, élevage, bricolage,...) au sein de la maisonnée. Le but de cette partie est de montrer qu'elles doivent être appréhendées dans leur ambivalence, à la fois comme moyen de protection résultant d'une forme de nécessité économique (cultiver pour se nourrir, pour survivre), mais aussi comme le reflet d'une recherche d'autonomie, ainsi que le témoignage de l'action des individus afin de retrouver des formes de dignité personnelle, de se reconstruire un quant-à-soi, un monde à l'écart du monde. Dans un second temps, je porte mon attention sur les conséquences de la transformation de la morphologie sociale du village liée à la dissociation du monde agricole et du monde rural (développement des agro-holdings) et à la mutation de l'espace rural en espace de récréation pour les classes moyennes urbaines naissantes. Le but est de comprendre comment une population dont l'identité sociale fut longtemps construite sur la centralité du travail et la complémentarité entre le monde agricole et le monde rural, se reconstruit-elle des formes d'identité légitimes. L'hypothèse défendue ici est celle de la mobilisation par les acteurs d'une dimension locale liée à un attachement au village dans la construction de l'identité sociale. Enfin, dans un troisième temps, je questionne la façon dont les normes et valeurs véhiculées par la société capitaliste, et en particulier par l'extension du marché, sont ré-interprétées par les acteurs (acceptation, distanciation, rejet, résistance, méfiance,...) du monde rural afin de devenir des supports de leur propre identité et les conditions objectives de leur existence en tant qu'individu. Cette dernière partie est consacrée à l'analyse du rapport à la propriété privée et à l'étude des échanges marchands localisés.

Communications

  • « Pour une ethnographie des mondes populaires : le monde privé des ruraux dans la normalisation post-soviétique », séminaire «l’aire postsoviétique/ l’ère postcommuniste au prisme des sciences sociales », ENS Jourdan, 6 mars 2015.
  • « Nous ne sommes pas pauvres, nous vivons simplement. 1conomie domestique et construction identitaire dans le monde rural russe postsoviétique.» Journée d’études « Économie, politique et morale dans les campagnes à l’Est de l’Europe ». Université de Bordeaux/Centre Émile Durkheim, 5mars 2015
  • "The Moral Economy of Subsistence: A Sociology of Market Exchange in Post-soviet Russian Country Side", 13th EASA Biennial Conference "Collaboration, Intimacy & Revolution-Innovation and Continuity in an Interconnected World", Université de Tallinn (Estonie), 31 juillet-3 août 2014.
  • "The Moral Economy of Subsistence: An Ethnography of Every-day Life in Post-soviet Russian Country Side", Association of Social Anthropologists of the UK and Commonwealth Decennial Conference: "Anthropology and Enlightenment", Edimbourg (Royaume-Uni), 19-22 juin 2014.
  • «Faire de la sociologie avec les images : le cas du monde rural russe contemporain», Journée d’études de l’axe Identifications « Explorer les méthodes d’enquête », Centre Émile Durkheim, Université de Bordeaux, 19 juin 2014.
  • Participation à la table ronde "The Modern Village: Problems of Socio-economic Development", The XV HSE April International Academic Conference on Economic and Social Development, National Research University Higher School of Economics (HSE), Moscou (Russie), 1er -3 avril 2014.
  • « L’économie morale de la subsistance. Une sociologie des échanges marchands dans le monde rural russe post-soviétique », Journée d’études « Expériences rurales à l’Est de l’Europe. Réflexion sur les cas russe, biélorusse et roumain », Université de Bordeaux/Centre Émile Durkheim, 13 février 2014.
  •  « La précarité dans le monde rural russe contemporain », Séminaire général du CERCEC, (Centre d’Études du monde russe, caucasien et centre-européen) (CERCEC, CNRS-EHESS), EHESS, Paris, 22 novembre 2013

Mots clés :

Mise à jour le 10/04/2015

Contact

Glenn Mainguy
Doctorant en sociologie

Glenn Mainguy