Laura Douchet

Doctorante en science politique sous contrat CIFRE avec l’entreprise ELLYX

Domaines de spécialisation | Mots clés

Mots clés : innovation sociale, action publique, entreprises, économie sociale et solidaire, entrepreneuriat social

Axes et ateliers du laboratoire

Atelier Lectures en sociologie économique

Recherches en cours

Thèse : « Être une entreprise et servir la Société : analyse socio-politique des premiers dispositifs territoriaux des politiques publiques d’appui à l’innovation sociale » sous la direction de Xabier Itçaina. Date de début : septembre 2014.

Résumé

Catégorie récente du discours politique et économique, l’innovation sociale a été consacrée en 2014 par la loi sur l’Économie sociale et solidaire. Elle s’est insinuée dans les  dispositifs d’appui à la création et au développement d’activités socio-économique sur les territoires. Présentée comme un levier de sortie de crise, orienté vers la définition de solutions originales à des besoins sociétaux par la mobilisation d’acteurs locaux, l’innovation sociale contribue à promouvoir des services, des produits ou des modes d’organisation conçus de manière collective et ascendante. Ce faisant, l’innovation sociale questionne les agencements institutionnels entre pouvoirs publics, collectivités territoriales, « tiers secteur », entreprises et citoyens dans la production de l’intérêt général. Tandis qu’elle contribue à légitimer l’émergence des entreprises dites « sociales », elle éclaire également un mouvement de repli du secteur public dans le traitement d’un certain nombre de besoins sociaux, comme le logement, l’emploi, la santé, le lien social, l’accès à la culture et à l’éducation, dans un double contexte de contrainte budgétaire des acteurs publics et d’échec des politiques publiques de cohésion sociale et d’emploi. Toutefois, les dispositifs d’appui à l’innovation sociale ne traduisent pas simplement un mouvement de délégation au secteur privé de missions, à lucrativité limitée voire incertaine, relevant autrefois des pouvoirs publics. Ils participent, en dépit des discours de légitimation sur le changement et l’innovation, à maintenir et protéger les systèmes normatifs et règlementaires qui ont fondé les précédentes solutions, pourtant tenues en échec. Le paradoxe est que, loin de favoriser la transformation sociale qu’ils prétendent encourager, les dispositifs d’innovation sociale nous apparaîtraient alors comme des cadres contraignant les entreprises à innover faiblement au service de la société. 

Mots clés :

Mise à jour le 17/04/2015

Contact

Laure Douchet
Doctorante en science politique