Maud Aigle

Doctorante

Domaines de spécialisation | Mots clés

  • Université
  • Parcours
  • Décrochage
  • Dispositifs de remédiation
  • Évaluation

Axes et ateliers du laboratoire

Axe Vulnérabilités, inégalités, parcours.

Recherches en cours

Thèse : « Le "décrochage" à l'université : facteurs de risques et dispositifs de remédiation ». Thèse sous la direction de Joël Zaffran. Date de début : novembre 2017. Cette thèse s'effectue dans le cadre d'un contrat doctoral avec l'IUT de Bordeaux, via le projet PARI.

Résumé

Sous l'impulsion des politiques éducatives européenne, nationale et locale, les dispositifs de prévention et de remédiation du décrochage à l'université se sont multipliés ces dernières années.  En réponse aux interrogations formulées par les porteurs du projet Passeport pour l'Accrochage, le Raccrochage et l'Insertion professionnelle (PARI), mené conjointement par les universités de Bordeaux et de Pau et des Pays de l'Adour, ce projet de recherche propose de faire appel aux apports d'une sociologie de la formation pour comprendre les enjeux qui se nouent au sein de ces dispositifs, au-delà de la seule question de la mobilisation scolaire. Il s'agira de vérifier l'hypothèse selon laquelle les dispositifs de remédiation constituent non seulement des espaces d'ajustement individuel entre la construction d'un soi et la construction d'une place sociale, mais également des espaces d'ajustement collectif entre l'institution universitaire et l'entreprise, prescriptrice de compétences. 

La méthode envisagée pour mener cette recherche vise à traduire de manière empirique les deux axes théoriques auxquels fait référence le sujet : d'une part, le décrochage comme produit de trajectoires collectives en évolution, d'autre part, le raccrochage comme résultat de stratégies d'acteurs à l’œuvre au sein des  dispositifs de remédiation. Elle s'appuie sur 3 volets distincts. Dans un premier temps, la recherche s'attachera à construire une cartographie de l'espace local des systèmes de remédiation. Dans un second temps, une analyse quantitative des trajectoires étudiantes  au sein des universités membres de la ComUE d'Aquitaine permettra de construire une définition des profils étudiants dits « vulnérables », c'est à dire des profils étudiants ayant une probabilité accrue de connaître une bifurcation de trajectoire par rapport à un modèle de référence linéaire.  Elle sera complétée par une typologie des publics accueillis au sein des dispositifs. Enfin, une enquête qualitative, menée par entretiens semi-directifs auprès des étudiants et anciens étudiants bénéficiaires mais également, auprès des membres de la communauté éducative et des représentants des entreprises partenaires, permettra d'accéder aux représentations sous-tendant les logiques d'action de chacun.  

Les données ainsi recueillies permettront de produire une évaluation des dispositifs, en termes de pertinence, d'efficacité, d'efficience et d'impact des actions menées. Elles  participeront également à éclairer, d'un regard nouveau, les formes d'action en faveur de l'intégration sociale, constitutives de l'articulation entre sphère éducative et sphère productive.   

Mise à jour le 04/04/2018

Contact

Maud Aigle
Doctorante

Infomations complémentaires