Nicolas Rocle

Doctorant en sociologie / Ingénieur-chercheur à Irstea (Institut national de Recherche en Sciences et Technologies pour l’Environnement et l’Agriculture)

Domaines de spécialisation | Mots clés

  • Sociologie de l’environnement et des risques
  • Sociologie des sciences et de l’expertise
  • Action publique environnementale (politiques de l’eau et du littoral)
  • Adaptation au changement climatique et gouvernance des risques littoraux

Axes et ateliers du laboratoire

Axe Savoirs

Recherches en cours

  • Thèse en cours (2013-2016) : L’adaptation aux changements globaux : vulnérabilités et gouvernance adaptative des territoires littoraux en France métropolitaine et d’outre-mer (titre provisoire), sous la direction de Denis SALLES (Irstea).

Résumé :La problématique des changements environnementaux globaux (changement climatique, érosion de la biodiversité…) renouvelle nombre de questionnements sur les modes d’organisation et de développement des sociétés contemporaines, et interroge en retour les changements sociaux à l’œuvre sur les territoires. Les effets différenciés et incertains de ces changements sur les littoraux (érosion marine accentuée, tempêtes et submersions marines, etc.) conduisent à interroger les capacités d’anticipation et d’adaptation des sociétés sur ces espaces caractérisés par des vulnérabilités importantes, dont l’une des spécificités tient à « la délicate rencontre entre la terre et la mer ». Sous l’angle d’une sociologie pluraliste (action publique, risques, sciences, environnement), la thèse s’intéresse à la manière dont l’action publique se saisit aujourd’hui de ces injonctions en matière d’adaptation aux changements climatiques et environnementaux sur les littoraux français, à partir de deux cas d’étude : le littoral aquitain (France métropolitaine) et la Martinique (Antilles françaises). Le recul et l’évolution de nombreuses franges côtières sur ces territoires conduisent à s’intéresser aux modes de concertation et de décision, aux relations entre science, politique et société qui se configurent autour des problèmes posés par la relocalisation (ou « repli stratégique ») en tant qu’option d’adaptation. Les processus de politisation – dépolitisation en matière de gestion et de prévention des risques littoraux, les dispositifs d’expertise procédurale ainsi que la prise de décision en univers incertain constituent les principaux objets d’analyse. L’approche outre-Atlantique permettra de prendre en compte la diversité des facteurs sociopolitiques et institutionnels dans les stratégies d’adaptation, cette mise en perspective visant à produire des connaissances en appui aux politiques de gestion intégrée des zones côtières.

  • Projets de recherche

MaGIL : « Modélisation générique et intégrée de la gestion de la zone littorale », Défi littoral CNRS, 2016, coordination LEGI – UMR 5519.

PERMALA : « Perturbations et Milieux Aquatiques Littoraux Aquitains », Région Aquitaine, 2013-2016, coordination : Université de Pau et des Pays de l’Adour (UPPA).

ATOUMO : « Analyse des trajectoires de gouvernance en réponse aux changements systémiques marins et littoraux de Martinique », Fondation de France, 2013-2015, coord. Université de Bretagne Occidentale (laboratoire LETG Géomer - UMR 6554), en partenariat avec Ifremer et l’association « LittOcean, pour des espaces maritimes équitables ».

Publications récentes

  • Rocle N., 2015. Gouverner l’adaptation au changement climatique sur (et par) les territoires. L’exemple des littoraux aquitain et martiniquais, Natures, Sciences, Sociétés, 23, 3.
  • Rocle N., Bouet B., Chasseriaud S., 2014. Entre conscience collective et expertise profane : connaissances et perceptions sociales des enjeux liés à l’érosion marine à Lacanau, Actes du colloque international COCORISCO, Connaissance et compréhension des risques côtiers, IUEM de Brest, 3-4 juillet 2014.
  • Rocle N., 2013. « Enjeux et vulnérabilités du littoral aquitain face au changement climatique », in Le Treut H. (dir.), Les impacts du changement climatique en Aquitaine, Presses Universitaires de Bordeaux, Dynamiques environnementales, pp 71-74.
  • Rocle N., Denis J., 2012. Suivre et évaluer les politiques territoriales de développement durable : exemple d’une méthode par indicateurs d’intégration et application au contrat de la baie de Fort-de-France en Martinique, Les Cahiers du PRAM, 11, pp. 14-21.
  • Rocle N., Lafitte A., Denis J., Hénocque Y., 2011. Mesurer l’intégration dans l’action publique territoriale. L’exemple de la gestion intégrée de la mer et du littoral, Actes du 48ème colloque de l’Association de Science Régionale De Langue Française (ASRDLF), 6-8 juillet 2011, Schœlcher, Martinique.

Communications

Rocle N., Salles D., 2015. “Putting theory into practice for local adaptation to climate change. Experimenting with planned retreat in French coastal areas”, working paper presented at the INOGOV Workshop – Evaluation, innovation, experimentation in climate change governance, 12-13 March 2015, Helsinki, Finland.

Marquet V., Rocle N., 2013. « Les approches fonctionnalistes en sociologie : apports et limites dans l’étude des relations sociétés – environnement », Séminaire recherche du LabEx COTE (Evolution, adaptation et gouvernance des écosystèmes continentaux et côtiers), Bordeaux, 15 octobre 2013.

Rocle N., 2013. « Changements globaux et dynamiques côtières : quelles politiques publiques d'adaptation ? », Séminaire doctoralNouvelles perspectives dans les recherches politiques sur l'environnement, AgroParisTech, Montpellier, 1-2 juillet 2013.

Rocle N., 2013. « Vulnérabilités côtières : quelles dimensions sociologiques pour la gestion intégrée du trait de côte ? », Journée du Réseau de Recherche Littorale Aquitain, Talence, 31 janvier 2013. 

Mots clés :

Mise à jour le 21/03/2016

Contact

Nicolas Rocle
Doctorant en sociologie

Informations complémentaires