Sarah Roux

Doctorante en science politique

Domaines de spécialisation | Mots clés

  • Migrations internationales
  • Analyse des politiques publiques

Mots clés : traite des êtres humains, traite répétée, exploitation sexuelle des femmes, politiques européennes de lutte contre la traite des êtres humains, protection des victimes, réintégration

Axes et ateliers du laboratoire

Sociologie(s) de l'international

Recherches en cours

Thèse : « La traite répétée des femmes en Europe : une analyse critique des politiques de lutte contre la traite des êtres humains ». Sous la direction de Daniel Compagnon. Date début : septembre 2017.

Résumé
Depuis les années 1990, la problématique de la traite des êtres humains a été mise à l’agenda politique aux échelons nationaux, européens et internationaux. Les Etats membres de l’Union européenne se sont engagés de façon croissante dans la lutte contre la traite des êtres humains à travers l’adoption de législations et de politiques publiques visant à réprimer les trafiquants, protéger les victimes et prévenir la traite.

Pourtant, les résultats de ces politiques sont mitigés. Une partie des personnes trafiquées, censées avoir bénéficié des dispositifs publics d’assistance et de prévention, réintègrent par la suite les réseaux de traite. La traite répétée apparaît comme un enjeu significatif, notamment en ce qui concerne les flux de traite des femmes à des fins d’exploitation sexuelle de l’Europe de l’Est vers l’Europe de l’Ouest.

Selon les pays, les organisations internationales et non gouvernementales rapportent qu’entre 15 et 50% des femmes qu’elles assistent ont été trafiquées à plusieurs reprises. Pourtant, la traite répétée représente un angle mort du champ de la recherche sur la traite des êtres humains. Il a rarement fait l’objet de recherches spécifiques : peu de travaux existent quant à l’ampleur du phénomène, ses causes et ses conséquences. Au-delà de son intérêt scientifique, l’étude de la traite répétée renferme un enjeu d’action publique. Il s’agit d’évaluer les politiques européennes de lutte contre la traite, notamment en termes de protection des victimes et de prévention de la traite, afin de mesurer leur efficacité, d’identifier les éventuels problèmes qu’elles posent et de les adapter en conséquence.

Notre projet de recherche vise à comprendre pourquoi les politiques européennes de lutte contre la traite peuvent engendrer des conséquences opposées aux objectifs affichés pour les victimes de la traite. Il s’agit notamment d’identifier les ressorts de la traite répétée des femmes afin de mettre en évidence une corrélation éventuelle entre les caractéristiques des politiques de lutte contre la traite menées par les Etats membres de l’UE et le phénomène de la traite répétée des femmes.

Notre question de recherche est la suivante : Pourquoi les politiques européennes de lutte contre la traite échouent-elles à prévenir la traite répétée des femmes et dans quelle mesure le cadrage sécuritaire de ces politiques est-il la cause principale de cette situation ?

Mise à jour le 25/09/2017

Contact

Sarah Roux
Doctorante en science politique

Informations complémentaires