Taha Refaif

Doctorant en sociologie

Domaines de spécialisation | Mots clés

  • Sociologie de l’action publique
  • Européanisation
  • Expertise et communautés épistémiques
  • Radicalisations
  • Néo-institutionnalisme discursif

Axes et ateliers du laboratoire

  • axe Légitimités, organisations et représentations

Recherches en cours

Thèse : Expertise en matière de prévention des radicalisations dans l’Union européenne : stratégies performatives et enjeux de légitimation des institutions. Date de début : Novembre 2017, sous la direction de Caroline Guibet-Lafaye.

Le point de départ de la réflexion réside dans l’analyse du discours des institutions de l’Union  européenne (corpus de  textes  institutionnels). Il apparait qu’à mesure que le concept de radicalisation est de moins en moins clairement défini dans les textes institutionnels, les mesures visant à prévenir la radicalisation sont de plus en plus précises. La prévention de la radicalisation semble liée à des enjeux de légitimation de l’action publique. L’expertise et la production de connaissances (réseaux d’experts, échanges de bonnes pratiques, parangonnages) jouent un rôle de premier plan dans les stratégies de légitimation des institutions européennes.

Mon approche s’intéresse aux dynamiques politiques qui structurent la production de  discours par les institutions européennes. Il s’agit à travers l’analyse fine des pratiques discursives relatives à la radicalisation et en s’appuyant sur les matériaux collectés par les techniques de l’enquête qualitative d’identifier les acteurs institutionnels centraux dans la production de discours et de caractériser une communauté épistémique transnationale. L’analyse fait ressortir les logiques selon lesquelles se structure le recours à l’expertise dans la production du discours institutionnel relatif à la radicalisation. Cette thèse doit mettre en lumière les motivations explicites et implicites sous-tendant les propositions de mesures préventives par les institutions européennes. Enfin  l’approche ethnographique adoptée permet d’analyser les interactions croisées entre les  pratiques discursives des institutions, celles des communautés épistémiques et celles des praticiens soutenus par les institutions.

Mise à jour le 19/04/2018

Contact

Taha Rafaif
Doctorant en sociologie