Jessica Pourraz

Postdoctorante, ANR Anthropo-Phages

jessica pourraz

Domaines de spécialisation | Mots clés

  • anthropologie du médicament
  • sociologie de la régulation pharmaceutique
  • sociologie des sciences
  • sociologie politique de l’action publique
  • anthropologie du développement

mots-clés : médicaments, thérapies phagiques, régulation et production pharmaceutiques, normes et standards, santé globale

Axes et ateliers du laboratoire

  • axe Savoirs
  • axe Sociologie(s) de l'international

Recherches en cours

Mes travaux de thèse ont porté sur la gouvernance des Combinaisons Thérapeutiques à base d’Artémisinine, les CTA, pour le traitement du paludisme au Bénin et au Ghana. Dès 2001, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande les CTA afin de remplacer les vieilles molécules jugées inefficaces. Sur ces recommandations, le Bénin et le Ghana modifient leur politique de prise en charge en 2004. Se pose alors pour les pays l’enjeu du coût élevé de ces nouveaux médicaments. Les nouvelles recommandations d’usage de l’OMS et les financements internationaux octroyés pour l’achat de ces traitements provoquent une stimulation de l’innovation pharmaceutique et de leur production en Europe, en Amérique du Nord et en Asie. On observe alors une arène d’acteurs transnationaux se mettre progressivement en place pour la mise à disposition des CTA. Ils génèrent de nouveaux réseaux d’approvisionnements qui viennent se juxtaposer et entrer en concurrence avec les systèmes nationaux existants. Les aides financières sont conditionnées à l’achat de médicaments préqualifiés par l’OMS, certification dont les industries pharmaceutiques ghanéennes ne bénéficient pas, ce qui les exclut de ce marché subventionné.

A partir d’une enquête menée durant 14 mois au cœur des autorités nationales de régulation pharmaceutique du Bénin et du Ghana, d’une usine pharmaceutique ghanéenne, auprès du syndicat des industriels ghanéens et des acteurs transnationaux finançant les CTA, j’ai étudié le rôle des différents acteurs impliqués dans l’organisation de la mise à disposition de ces médicaments et les moyens dont ils disposaient. Ce faisant cela m’a permis d’interroger le pouvoir de régulation des Etats et de rendre compte des singularités des politiques pharmaceutiques nationales déployées par le Bénin et le Ghana face à une même économie globalisée des CTA. Mon travail a permis d’analyser à la fois les politiques de développement portées par les programmes de santé globale à l’échelle internationale et les politiques pharmaceutiques déployées à l’échelle nationale par les Etats faisant face aux conditionnalités imposées par les acteurs de l’aide au développement.

Depuis le mois de mars 2019, je réalise un post doctorat dans le cadre du projet ANR Anthropo-phages. Mon travail vise à analyser la régulation des thérapies phagiques en France et en Belgique et les modes de production en découlant. La Belgique et la France constituent des cas d’études tout à fait pertinents car ils disposent de réglementations très différentes en la matière, mais ont tous deux opté pour des modèles de Partenariats-Public-Privé (PPP) pour la production et la mise à disposition des thérapies phagiques. Cette étude se fondera sur la conduite d’entretiens et d’observations auprès des acteurs institutionnels chargés de la réglementation pharmaceutique en Belgique, en France et au niveau de l’Union Européenne, des équipes de chercheurs et de scientifiques, des experts de l’OMS, ainsi que des startups produisant les thérapies phagiques. La dimension globale du problème des résistances aux antibiotiques nous invitera à étudier également le rôle de l’OMS et de ses recommandations pour l’utilisation des thérapies phagiques au « Sud » et des éventuelles initiatives de production locale des phages.

Publications et communications récentes

  • avec C. Baxerres, M. Cassier, La construction des politiques pharmaceutiques nationales à l’épreuve des programmes de santé globale. L’approvisionnement des médicaments contre le paludisme au Bénin et au Ghana, Anthropologie & développement, Revue de l’APAD, 48-49, à paraître
  • Les conflits entre la production locale de médicaments en Afrique et l’offre de médicaments des programmes de Santé Globale. L’exemple des mécanismes de subvention des médicaments contre le paludisme au Ghana, communication orale, Rencontres des études africaines en France, Paris, 6 juillet 2016.
  • L'inégalité par la mesure et par les normes autour des médicaments contre le paludisme. Le projet de création d'un centre de bioéquivalence au Ghana, communication orale, École thématique de l’IFRIS “Symétrie / Asymétries : Les inégalités de savoirs et de pouvoirs sous le regard des STS”, Athènes (Grèce), 7-10 juin 2016.
  • Challenges for the local production of antimalarials in Ghana facing the Global Fund’s purchasing policy of medicines », Colloque international “Savoirs, pratiques, politiques. Les sciences sociales et les transformations contemporaines des mondes de la santé”, EHESS, université Paris Descartes, Paris, 25-27 mai 2016 (poster).

ResearchGate

Academia

 

Mise à jour le 03/04/2019

Contact

Jessica Pourraz
Postdoctorante

Informations complémentaires