ALTERECOLE

Les dynamiques territoriales et scolaires dans la construction de l'altérité : élèves migrants, itinérants et autres 'outsiders' dans les espaces socio-scolaires segmentés

Le projet ALTERECOLE vise à cerner l’impact des dynamiques territoriales et du contexte scolaire urbain et semi-rural aquitain sur la place qu’occupent les élèves migrants, et les autres dans un espace social et scolaire segmenté. Il cherche non seulement à comprendre ce que le contexte local « fait » aux trajectoires et aux identités des nouveaux venus mais plus largement ce que ces nouveaux arrivants « font »  aux identités collectives, territoriales et scolaires qui caractérisent les quartiers et les établissements qu’ils fréquentent. Ce faisant, la question de l’altérité qui est ici posée dépasse les seules catégories des migrants puisqu’il s’agit plus profondément de comprendre comment se créent des frontières symboliques à l’école en fonction des contextes sociaux et scolaires qui connaissent des arrivées de populations nouvelles issues ou non de l’immigration. Le projet s’inscrit ainsi à la jonction de trois champs de recherche portant l’un sur les nouvelles immigrations, l’autre sur les inégalités territoriales et la scolarité et le troisième sur la construction des frontières symboliques de la différence. En analysant un ensemble de configurations territoriales et scolaires représentatif de la diversité du contexte aquitain caractérisé par un fort contraste entre l’agglomération bordelaise et des départements à dominante rurale ou qui comportent des centres urbains de taille moyenne, nous chercherons à cerner à la fois les dimensions objectives qui orientent les trajectoires des élèves (offre scolaire, hiérarchie entre établissements, stratégies des familles) en tenant compte des trois niveau, primaire, collège, lycée, et à saisir les dimensions plus subjectives d’identification et de différenciation entre les jeunes.

Financement : Conseil Régional d’Aquitaine, Juin 2015–Juin 2018

Coordinateurs du projet : Claire Schiff, maître de conférences en sociologie, Université de Bordeaux/Centre Emile Durkheim, Joëlle Perroton, maître de conférence en sociologie, Université de Bordeaux/ Centre Emile Durkheim, Isabelle Rigoni, chercheure associée au Centre Emile Durkheim.

Mise à jour le 08/07/2019