ETPAF

Enquête sur la transmission précoce des appartenances au sein de la famille

Présentation de l'enquête

Durée du projet : 2020-2025

Crise écologique, multiplication des mouvements sociaux, baisse de la participation politique traditionnelle et montée de l'abstention - sans parler de la crise du COVID-19 et de toutes ses conséquences à venir : la plupart des pays rencontrent des difficultés majeures qui mettent à l'épreuve l'engagement des citoyennes et des citoyens au service du bien commun. Ces engagements se nourrissent des sentiments d'appartenance qui génèrent le sens de la responsabilité et de la solidarité envers ses concitoyen·nes, mais aussi parfois des tendances à la compétition, sinon l'exclusion à l'égard des autres, celles et ceux qui n'appartiennent pas à la même commune, la même région, la même nation, le même continent.

Notre enquête porte sur des enfants de 5-6 ans, considérés dans leur contexte familial. Il s’agit d’observer comment ils/elles apprennent à se repérer par rapport aux différents niveaux d’organisation et de solidarité collectives : le quartier, la ville, la région, le pays, le monde…

Elle consiste en trois séances de 2 h où deux chercheuses de l’équipe viennent au domicile de l’enfant afin de réaliser des activités avec lui/elle ainsi qu’avec son ou ses parent(s). Toutes les configurations familiales nous intéressent. Ces échanges et activités porteront sur l’histoire de la famille et la place que l’enfant y occupe ; sur la façon dont chacun.e interprète l’environnement familial. Les différentes activités seront détaillées lors du premier entretien et la dernière séance sera l’occasion de présenter et de discuter ensemble les analyses de l‘équipe. Les trois séances seront enregistrées puis retranscrites : ces enregistrements et leurs transcriptions constitueront les données sur lesquelles l’équipe va travailler.

Si votre foyer comprend au moins un enfant de 5-6 ans et que vous souhaitez participer à l’enquête, merci de nous écrire à s.duchesne@sciencespobordeaux.fr

Université de Bordeaux et/ou Sciences Po Bordeaux

Centre Emile Durkheim : 

  • Sophie Duchesne (Sciences Po Bordeaux)
  • Maylis Ferry (Sciences Po Bordeaux)
  • Louisa McDonald (Sciences Po Bordeaux)
  • Joëlle Perroton (Université de Bordeaux)
  • Claire Schiff (Université de Bordeaux)
  • Isabelle Rigoni (INSHEA)

Laboratoire de psychologie : 

  • Véronique Rouyer (Université de Bordeaux)
  • Corinne Ponce (Université de Bordeaux)
  • Stéphanie Constans (Université de Bordeaux)

Laboratoire Culture et diffusion des savoirs

  • Julie Pinsolle (Université de Bordeaux)

Université Saint Louis Bruxelles (Belgique)

  • Florence Delmotte (CRESPO)

Avec les conseils de :

  • Alexandre Jaunait, co-auteur de Introduction aux études sur le genre, De Boeck, 2008 (3e édition à paraître, octobre 2020).
  • Maroussia Raveaud, auteure de De l'enfant au citoyen : la construction de la citoyenneté à l'école en France et en Angleterre, PUF, 2006
  • Katharine Throssell, auteure de Child and Nation. A Study of Political Socialisation and Banal Nationalism in France and England. PIE Peter Lang, 2015

Mise à jour le 31/03/2021

Pour toute question relative à l’enquête ou si vous souhaitez y participer :

Responsable

Sophie Duchesne
Directrice de recherche CNRS (CED)

Sciences Po Bordeaux / Centre Emile Durkheim
11 allée Ausone, Domaine universitaire
33607 Pessac

Conformément au RGPD, les familles engagées dans le projet pourront également à tout moment contacter :

Xabier Itçaina
Directeur du Centre Emile Durkheim, responsable du traitement

05 56 84 42 81
Contacter par courriel

Gaëlle Bujan
Déléguée à la protection des données du CNRS

03 83 85 64 26
Contacter par courriel