TraSAD

Du travail soutenable en agriculture durable (TraSAD) /// Quelles transformations des conditions de travail dans les exploitations entamant une transition agro-écologique ? Études de cas en vitiviniculture et comparaison entre trois régions

Présentation de l'enquête

Durée du projet : 2020-2022

Les agriculteurs et agricultrices sont confronté·e·s à des injonctions croissantes visant à écologiser leurs pratiques. En France, cette tendance est institutionnalisée par la Loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt de 2014 qui fixe comme orientation des politiques agricoles la transition dite "agro-écologique". Néanmoins, au-delà des dimensions strictement agronomiques, la transition agro-écologique pose également la question, encore peu traitée à ce jour, de la dimension humaine de ce modèle productif en voie de transformation. Ainsi, le projet TraSAD vise à interroger ce que la transition agro-écologique – observée à l’échelle des exploitations – fait aux exploitant·e·s et aux salarié·e·s en matière d’évolution des conditions d’emploi et de travail et d’impact sur leur santé physique et mentale. Plus spécifiquement, ce projet de recherche s’intéresse au secteur vitivinicole à partir d’une comparaison entre trois régions (Nouvelle-Aquitaine, Occitanie et Grand Est), et en mobilisant à la fois des données statistiques (appariement entre les enquêtes PKViti et les données MSA) et des études de cas réalisées par entretiens auprès d’exploitant·e·s et de salarié·e·s. Partant de là, il est escompté que le projet TraSAD contribue à l’évolution des activités d’accompagnement de la MSA et participe plus largement à un phénomène de transformation sociale.

Si votre activité professionnelle s’exerce dans le secteur viticole, que votre exploitation se situe en Nouvelle-Aquitaine, en Occitanie ou dans le Grand Est, et est en train d’opérer un changement de ses pratiques vers l’ « agroécologie », et que vous souhaitez participer à l’enquête, merci de nous écrire à delphine.thivet@u-bordeaux.fr.

 

Membres de l'équipe

Centre Emile Durkheim : 

  • Delphine Thivet (Université de Bordeaux) : coordinatrice scientifique
  • Daniele Inda-Andrio (Université de Bordeaux) 
  • Ibrahima Diallo (Université de Bordeaux)

Laboratoire CEREP :

  • Samuel Julhe
  • Nicolas Roux
  • Thomas Jung 

Laboratoire CRESCO :

  • Émilie Salaméro
  • Marie Doga

Laboratoire GRESCO :

  • Benoît Leroux

Mise à jour le 10/11/2021

Pour toute question relative à l’enquête ou si vous souhaitez y participer :

Coordination scientifique du projet

Delphine Thivet
Maîtresse de conférences en sociologie (CED)

Université de Bordeaux / Centre Emile Durkheim
3, ter Place de la Victoire
33000 Bordeaux

Conformément au RGPD, les personnes engagées dans le projet pourront également à tout moment contacter :

Xabier Itçaina
Directeur du Centre Emile Durkheim, responsable du traitement

05 56 84 42 81
Contacter par courriel

Gaëlle Bujan
Déléguée à la protection des données du CNRS

03 83 85 64 26
Contacter par courriel