GENVIPART

Les dimensions genrées des violences contre les partenaires intimes : comprendre le sens des actes et le sens de la peine pour les auteurs afin de mieux prévenir et réduire ces violences

Présentation de l'enquête

Les violences entre partenaires intimes sont une pratique sociale suffisamment répandue pour encombrer les activités des services de police, de gendarmerie et de la justice, en dépit des politiques publiques de prévention, de sanction des auteurs et de prise en charge des victimes. Une des clefs de compréhension de la fabrique sociale de ces violences est leur dimension genrée : il s’agit massivement de conduites masculines dont sont massivement victimes les partenaires féminines. Or il existe ici un double angle mort : la plupart des recherches sur les violences entre partenaires intimes s’intéressent aux victimes et les recherches sur les dimensions masculines de ces conduites sont encore rares en France. C’est ce déficit de connaissance que veut combler cette recherche, en articulant deux dimensions : le point de vue des auteurs de violence sur leur dimension de genre et le rapport à la masculinité, et le point de vue des professionnels de prise en charge de ces auteurs violents sur la dimension masculine de ces pratiques.

Notre enquête porte sur cinq types de matériaux à l’échelle de la région Nouvelle-Aquitaine : l’observation des procès en correctionnelle et en cours d’assise ; l’analyse des dossiers judiciaires archivés ; des entretiens avec des auteurs de violence dans le cadre de leur suivi judiciaire ; des entretiens avec les professionnels de la chaîne pénale, y compris les experts médicaux et les associations de suivi socio-éducatifs ; une mise en perspective historique des évolutions de droit pénal concernant ce type de violence.

En partenariat avec les institutions judiciaires, l’ensemble des données recueillies sera traité de façon à la fois qualitative (mise en récit sociologique des logiques des acteurs, analyse du droit pénal et civil en action) et quantitatives (analyse des variables sociodémographiques et socio-psychologiques des auteurs, comparaison avec la population générale).

Mise à jour le 19/06/2020

Pour toute question relative à l’enquête ou si vous souhaitez y participer :

Responsable

Eric Macé
Professeur de sociologie, université de Bordeaux

Université de Bordeaux / Centre Emile Durkheim
3ter place de la Victoire
33076 Bordeaux Cedex

Conformément au RGPD, les familles engagées dans le projet pourront également à tout moment contacter :

Xabier Itçaina
Directeur du Centre Emile Durkheim, responsable du traitement

05 56 84 42 81
Contacter par courriel

Xavier Daverat
Déléguée à la protection des données, université de Bordeaux

Recherche débutée en 2019 - Achevée en 2022