Projets financés

Imaginer et rencontrer l’ennemi. Enquête sur les représentations des militaires occidentaux contemporains

Projet PEPS CNRS-IdEx de Bordeaux, Mathias Delori
Début du projet avril 2015

Les sciences humaines et sociales ont mis en évidence l’importance des représentations de l’ennemi dans la conduite des activités militaires en période de guerre. Si cette problématique est bien documentée en ce qui concerne les guerres passées, on sait cependant moins de choses sur les représentations de l’adversaire dans les guerres contemporaines, notamment lors des conflits asymétriques que le monde connaît depuis les dernières décennies. Ce projet de recherche interdisciplinaire entre sciences sociales (science politique, sociologie, histoire, économie) et cognitique (interface humains-machine et intégration hommes-systèmes technologiques, contraintes cognitives et homme augmenté) entend éclairer ce point aveugle en effectuant des entretiens avec les militaires français, britanniques et allemands qui ont participé aux « opérations extérieures » menées par leurs États respectifs depuis le 11 Septembre 2001. Le but est de comprendre comment ces acteurs se réapproprient les discours de justification politique de la guerre (tels que le thème de la « guerre contre le terrorisme » ou celui de la lutte contre les armes de destruction massives), comment les nouvelles technologies du domaine militaire modifient ces représentations, et comment l’expérience de la guerre transforme respectivement l'image de l’autre et celle de soi. Nous concevons cette recherche exploratoire comme un point de départ d’un programme plus ambitieux dont l’horizon est la constitution, en collaboration avec la chaire « Défense et aérospatial » de l’IEP et de l'ENSC de Bordeaux, d’un pôle de recherche bordelais sur les nouvelles approches SHS du « phénomène guerrier ».

Plus d'info

Mise à jour le 10/04/2015