Programme de l'atelier Genre 2017-2018

« Quand les “minorités” s’organisent :
citoyenneté, genre, sexualités »

Comité d’organisation : Ophélie Rillon, Soizic Brohan, Emmanuelle David (LAM) etJessica Brandler-Weinreb, Clément Arambourou, Magali Della Sudda et Soukeyna Niang (CED)

  •  (lundi) 26 février 2018. Horaire : 11h30-13h. Salle : A114 (IEP)

Séance associée au cours d’Introduction aux études de genre
Intervenante : Jocelyn Olcott, Université Duke, Historienne (invitée IEA Nantes d’octobre 2017 à juin 2018)

« La biographie féministe et le virage décolonial : Concha Michel et la politique culturelle de la maternité mexicaine »
Jocelyn Olcott, professeure agrégée d’histoire du genre, de la sexualité et d’études féministes à l’Université Duke, est l’auteure de Revolutionary Women in Postrevolutionary Mexico, de International Women’s Year : The Greatest Consciousness- Raising Event in History et co-rédactrice en chef avec Mary Kay Vaughan et Gabriela Cano de Sex in Revolution : Gender, Politics, and Power in Modern Mexico. Récemment elle a repris un projet qu’elle médite de longue date : une biographie de la chanteuse folk et activiste mexicaine Concha Michel. Elle a publié de nombreux articles dans le Journal of Women’s History, la Revue historique hispano-américaine, les revues Gender & History et International Labour and Working Class History, ainsi que de nombreuses contributions dans des recueils de textes. Elle a également été rédactrice en chef du Hispanic American Historical Review (2012-17), ainsi que membre des comités de rédaction de plusieurs autres revues. Elle est titulaire d’une licence en droit de l’Université de Princeton ainsi que d’une maîtrise et d’un doctorat de l’Université de Yale.

Présentation de l’intervenante
Son dernier ouvrage

  •  (vendredi) 23 mars 2018. Horaire : 9h45-11h45. Salle : A114 (IEP)

Séance associée au séminaire « actualité de la recherche » de Sciences Po
Intervenant : Sofian Merabet, Université du Texas, Anthropologue (invitée IEA Nantes d’octobre 2017 à juin 2018)

« Etre Syrien et gay : genre et sexualité en exil »

Formé en anthropologie socioculturelle, Sofiane Merabet est spécialiste du Moyen-Orient moderne (en particulier du Liban et de la Syrie) et du monde musulman dans son ensemble, y compris les communautés d’immigré.e.s musulman.e.s en Europe et la diaspora arabe en Amérique du Sud (notamment en Argentine). Sa recherche interdisciplinaire analyse la géographie humaine des formations d’identité queer et la production sociale de l’espace queer, en tant que caractéristiques constitutives des relations de classe, de religion et de genre. Ses recherches s’appuient sur des méthodes et des approches comparatives allant de l’histoire religieuse et culturelle à la politique de la sexualité. Après l’obtention d’un doctorat en anthropologie de l’Université de Columbia à New York, Sofian Merabet a enseigné à l’Université Américaine de Beyrouth, à l’Université de Louisville et à
l’Université de New York. Depuis 2009, il est membre du Département d’anthropologie de l’Université du Texas à Austin.

Présentation de l’intervenant

  •  (lundi) 23 avril 2018. Horaire : 11h30-13h. Salle : (à préciser)

Intervenante : Delphine Gardey, Université de Genève, Historienne et Sociologue
(invitée à l’IEA Paris du 1er février au 30 juin 2018)

« Quel corps de la Représentation ? Genre et colonialité à l'Assemblée Nationale depuis la Révolution française »

Delphine Gardey est professeure d'histoire contemporaine à l'Université de Genève et directrice de programme et de l'Institut des études du genre depuis 2009. Mme Gardey a occupé un poste permanent de chercheuse en histoire et plusieurs postes permanents d'enseignante en sociologie à Paris (Cité des Sciences et de l'industrie, Université Paris VIII, Université Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines), ainsi que des postes non permanents d'enseignante à Sciences Po et à l'EHESS, Paris. Elle a été chercheuse invitée au Max Planck Institut für Wissenschaftsgeschichte (Berlin) dans le cadre du programme Humboldt ainsi qu'auprès du Wissenschaftskolleg zu Berlin. Son dernier ouvrage, Le linge du Palais-Bourbon (2015), propose une étude du Parlement français sous l'angle de la culture matérielle et de l'histoire du genre.

Présentation de l’intervenante
Interviews sur France Culture

______________________________________________________________________________________________________

  • 20 mars 2017

Séance de l’Atelier Genre du laboratoire Les Afriques dans le monde (LAM) et du Centre Emile Durkheim (CED)

Jennifer Boittin (historienne à la Pennsylvania State University et résidente à l’Institut d’Etudes Avancées de Paris) | « Se faire respecter en tant que femme française: vie privée, circulations, genre et droits dans l'empire français, 1914-1946 ».

  • 17 février 2017

Séance de l'Atelier Genre LAM/CED et l’Axe identifications (CED) 

Ann L. Stoler, « L’éclat de Foucault dans les études (post-)coloniales »

Discussion : Ophélie Rillon et Soizic Brohan

Ann Laura Stoler est Professeure d’anthropologie et d’histoire à la The New School for Social Research (New York). Elle est actuellement la directrice de l’Institute for Critical Social Inquiry. Après avoir enseigné à l’Université de Michigan (1989-2003), elle a intégré la New School for Social Research en 2004 dans le cadre de la chaire d’anthropologie. Ella a travaillé sur la politique du savoir, la gouvernance coloniale, les épistémologies de la race, la politique de la sexualité dans l’empire. Elle participe du croisement disciplinaire entre l’ethnographie et l’histoire, et a proposé une réflexion originale dans son ouvrage Along the Archival Grain: Epistemic Anxieties and Colonial Common Sense (2009).

Ses principaux ouvrages Capitalism and Confrontation in Sumatra’s Plantation Belt, 1870–1979 (1985; 1995) Race and the Education of Desire: Foucault’s History of Sexuality and the Colonial Order of Things (1995), Carnal Knowledge and Imperial Power: Race and the Intimate in Colonial Rule (2002, 2010), Along the Archival Grain: Epistemic Anxieties and Colonial Common Sense (2009). Elle a co-dirigé avec F. Cooper Tensions of Empire: Colonial Cultures in a Bourgeois World (1997), Haunted by Empire: Geographies of Intimacy in North American History (2006), avec Carole McGranahan et Peter Perdue Imperial Formations (2007) et Imperial Debris: On Ruins and Ruination (2013). Son engagement dans une recherche conceptuelle et historique l’a conduite à prendre part au travail collaboratif avec des historiens et historiennes, littéraires, philosophes, dans le cadre de la revue The journal Political Concepts: A Critical Lexicon, dont elle est l’une des éditrices-fondatrices.

  • 19 mai 2016

Séminaire conjoint avec l'axe Légitimités, organisations et représentations

Sibylle Gollac et Emilie Biland, deux des auteur.e. s, présenteront l'ouvrage : Le collectif Onze, Au tribunal des couples: enquêtes sur des affaires familiales, Éditions Odile Jacob, 2013.

Discutantes : Marine Delaunay et Magali Della Sudda.

  • 24 mars 2016

Séance commune avec l'axe Savoirs

Emmanuelle Fillon et Didier Torny

« Quand une cause croise le genre : productions de savoirs et mobilisations autour du Distilbène »

  • 2 mars 2016

Marie Lamarche  interviendra sur « Le droit civil a-t-il un genre ? »

  • 18 février 2016

Séminaire conjoint avec l'axe Identifications. Kanza Kassimi, sociologue de l’Université d’Agadir (Sud Maroc), chercheuse invitée

« Le Maroc : une société composite à l’épreuve de la globalisation ».

Discutant : Arnaud Alessandrin

  • 12 novembre 2015

Aurélie Olivesi, MCF sciences de l'information et de la communication, Université Lyon 1, Elico

« L'assignation de genre dans les médias ». Discutante : Marion Paoletti

Séminaire conjoint avec l'atelier Médias.

  • 4 juin 2015

Christelle Gris, doctorante à l'université Paris 1 présentera un travail de sociologie du métier politique intitulé :
« L'épouse, une protagoniste invisible du système notabiliaire ».
Les discutant·e·s seront Magali Della Sudda et Victor Marneur. 

  • Jeudi 28 mai 2015

Ronan Hervouet et Claire Schiff :

« Les couples franco-russes. Confrontations, arrangements et négociations autour des normes et des stéréotypes de genre »

  • Jeudi 26 mars 2015

Séminaire  commun CED-LAM en collaboration avec l'association Genre en Action et l'atelier Genre de l'Université Bordeaux Montaign Stéphanie Guyon, Maîtresse de conférences en science politique à l'Université Picardie Jules Verne (Amiens), chercheure au CURAPP-ESS UMR 7319 Amiens
« L’engagement des transfuges coloniaux : les mobilités sociales au prisme du genre, de la race et de la classe »
Discutantes : Isabelle Rigoni (CED) Kamala Marius (LAM)

  • 12 février 2015

Présentation et discussion de l'ouvrage de Geneviève Fraisse, Les excès du genre. Concept, image, nudité, Paris, Editions Lignes, 2014. En présence de l'auteur. Discutants : Arnaud Alessandrin et Clément Arambourou
Séminaire croisé avec l'axe Identifications

Mise à jour le 06/12/2017